Accueil du site > Santé > 4 à 5 jours d’exercices par semaine pour rester jeune
4 à 5 jours d’exercices par semaine pour rester jeune

jeudi 7 juin 2018

Une étude publiée dans le Journal of Physiology montre qu’il faut faire de l’exercice 4 à 5 jours par semaine pour garder un coeur jeune [1].

La quantité optimale d’exercice nécessaire pour ralentir le vieillissement du cœur et des vaisseaux sanguins a longtemps fait l’objet d’âpres débats. Quand les gens vieillissent, leurs artères – qui transportent le sang dans et hors du cœur – ont tendance à se rigidifier ce qui augmente le risque de maladie de cœur. Tandis que toute forme d’exercice réduit le risque global de décès venant de problèmes de cœur, cette recherche montre que différentes tailles d’artères sont différemment affectées par différentes quantités d’exercices. 2 à 3 jours d’exercice par semaine pendant 30 minutes pourraient être suffisants pour minimiser la rigidité des artères de taille moyenne, alors que 4 à 5 jours par semaine sont nécessaires pour conserver la jeunesse des artères centrales les plus grandes.

Les auteurs ont examiné 102 personnes de plus de 60 ans qui avaient toujours fait du sport durant leur vie. Des mesures détaillées de la rigidité artérielle ont été collectées sur tous les participants qui ont ensuite été classés dans l’un des quatre groupes en fonction de leur passé sportif : sédentaire : moins de 2 séances d’exercices par semaine ; sportif régulier : 2-3 sessions d’exercices par semaine ; sportif engagé : 4-5 séances par semaine et athlète confirmé : 6-7 sessions d’exercices par semaine (à noter qu’une séance d’exercices correspond à au moins 30 minutes).

En analysant les résultats, l’équipe de recherche a trouvé qu’un passé sportif composé d’exercices réguliers durant toute sa vie (2-3 fois par semaine) avait pour résultat une taille d’artères moyennes plus jeune, qui fournissent du sang oxygéné à la tête et au cou. Cependant, les personnes qui faisaient du sport 4 à 5 fois par semaine avaient aussi de grosses artères centrales plus jeunes, qui fournissent le sang à la poitrine et à l’abdomen, en plus des artères de taille moyenne en meilleure santé.

Le fait que les artères plus importantes semblent nécessiter de l’exercice plus fréquent pour rester jeunes permettra sans doute le développement de programmes d’exercices à long terme. Cela va aussi permettre aux chercheurs de se concentrer sur le fait de savoir s’il est possible d’inverser le cours du vieillissement du cœur grâce à l’entrainement sportif sur une longue période de temps.

Cette recherche peut avoir été limitée par le fait que les individus ont été répartis dans les groupes en fonction de leur fréquence passée à faire de l’exercice, contrairement à d’autres composantes des programmes d’exercices comme l’intensité, la durée ou le mode, qui tous peuvent avoir des impacts importants sur les adaptations vasculaires. En outre, des facteurs supplémentaires, non mesurés, comme les habitudes alimentaires et l’environnement social peuvent indirectement influencer la souplesse artérielle via une adhésion réduite, ou par des moyens non associés à l’exercice.

"Ces travaux sont excitants car ils nous permettent de développer des programmes d’exercices pour garder son cœur jeune voire même d’inverser le cours du temps sur des cœurs et des artères plus vieux. Des travaux passés avaient montré qu’attendre jusqu’à 70 ans est trop tard pour inverser le vieillissement du cœur, car il est difficile de changer sa structure cardiovasculaire même avec une année d’entrainement. Les travaux actuels se concentrent sur deux années d’entrainement chez les hommes et les femmes de quarante/cinquante ans, avec ou sans facteurs de risque de maladies de cœur, pour voir si nous pouvons inverser le vieillissement d’un cœur et de ses vaisseaux sanguins en utilisant la bonne quantité d’exercice au bon moment."

Références :

[1] The effect of lifelong exercise frequency on arterial stiffness. The Journal of Physiology.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2018 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |