Accueil du site > Nutrition > Allergique à un aliment ? Il est tout de même possible d’en manger...
Allergique à un aliment ? Il est tout de même possible d’en manger...

samedi 9 novembre 2013

Vous souffrez d’une allergie alimentaire ? Si vous répondez "oui" alors vous savez que la meilleure façon d’empêcher toute réaction allergique sévère est d’éviter complètement l’aliment en question. Mais selon une présentation lors de la Conférence Annuelle de l’American College of Allergy, Asthma & Immunology (ACAAI) [1], vous pourriez ne pas avoir à éviter complètement cet aliment. "Différentes parties des aliments peuvent avoir différentes allergénicités" explique le Dr Sami Bahna, allergologue. "Par exemple, quelqu’un qui a une allergie aux œufs peut être capable de tolérer le jaune de l’œuf et pas le blanc. Et quelqu’un qui souffre d’allergie aux fruits peut être allergique aux pépins mais pas à la chaire".

Lors de sa présentation, le Dr Bahna a noté que non seulement certaines parties des aliments peuvent être mangées sans risque par des individus allergiques, mais qu’il existe certains substituts qui peuvent aussi bien être mangés.

"Le fait que quelqu’un soit allergique au lait de vache ne signifie pas qu’il soit allergique au lait des autres animaux" dit-il. "Certains allergiques doivent éviter plusieurs aliments, ce qui peut être difficile et être cause de malnutrition. Mais il y a des substituts qui peuvent être mangés sans risques d’effets secondaires".

Certaines sensibilités alimentaires peuvent aussi indiquer d’autres allergies alimentaires. Différents types de fruits et de poissons peuvent souvent avoir une réactivité croisée substantielle, ce qui signifie qu’il peut y avoir plusieurs types de cet aliment qui doivent être évités.

Les fruits de la famille des rosacées, qui comprennent les pommes, les abricots, les amandes, les pêches, les prunes et les fraises sont des exemples de cette réactivité croisée. Les crustacés, comme les crevettes et les homards, ou les mollusques comme les huîtres et les calamars peuvent aussi présenter ce type de réactivité croisée. Mais il est plus improbable que quelqu’un qui est allergique aux crevettes soit aussi allergique au calamar.

"Tandis que de nombreux individus allergiques découvrent qu’ils peuvent manger certaines parties d’aliments ou des substituts, ce n’est pas une approche qui convient à tout le monde" dit Bahna. "L’allergie se manifeste différemment selon les individus. Si vous avez une allergie alimentaire, l’évaluation par un allergologue sera nécessaire pour identifier quels aliments vous devrez éviter et les aliments de remplacement que vous pourriez manger sans risque."

Les tests allergiques cutanés ou les tests sanguins sont des procédures fiables pour l’allergie alimentaire. Les allergologues confirment souvent les aliments suspectés en réalisant un essai oral. Pendant ce test, les patients sont nourris en très faibles quantités par l’aliment suspecté causer l’allergie, puis en augmentant la dose sous une surveillance stricte de l’allergologue.

Bien qu’il n’existe pas de traitement pour guérir des allergies alimentaires, certains allergiques peuvent se débarrasser de leur allergie avec le temps. L’allergie au lait disparaît fréquemment pendant l’enfance, alors que l’allergie à l’arachide ou aux crustacés dure habituellement de nombreuses années, voire toute la vie.

Références :

[1] You Can Have Allergy to Food and Eat It Too ! Sami L. Bahna. Exciting Timely Issues in Food Allergy, ACAAI Meeting 2013.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2018 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |