Accueil du site > Santé > Cancer : le sport réduit la fatigue
Cancer : le sport réduit la fatigue

mercredi 14 novembre 2012

Selon des chercheurs de Cochrane [1], l’exercice cardiovasculaire peut permettre de soulager la fatigue qui est souvent associée au cancer et au traitement contre le cancer. Leur analyse des études disponibles sur le sujet renforcent d’autres résultats qui étaient déjà arrivés aux mêmes conclusions.

La fatigue est un effet secondaire fréquent et potentiellement durable du cancer et de ses traitements. Elle peut durer des mois ou des années. Gérer la fatigue est quelque-chose de crucial, parce que ceux qui souffrent de ses effets pourraient être moins enclins à continuer à prendre un traitement.

Bien que dans le passé les patients touchés par de la fatigue associée au cancer recevaient comme conseil de se reposer, de longues périodes d’inactivité pourraient être source de perte musculaire et de plus de fatigue, tandis que le fait d’équilibrer le repos avec de l’activité physique pourrait aider à réduire la fatigue. Une revue systématique de 2008 sur les bénéfices de l’exercice physique a trouvé des bénéfices à l’activité physique contre la fatigue dans le cadre d’études limitées sur le cancer.

L’analyse comprenait 56 études en tout, impliquant 4068 personnes touchées par un cancer. La moitié des études a été faite sur des patientes atteintes de cancer du sein. Celles avec des tumeurs ont bénéficié des exercices cardiovasculaires, comme la marche ou le vélo, à la fois pendant et après le traitement contre le cancer. D’autres formes d’exercice physique, comme la musculation, n’ont pas réduit la fatigue.

"Les éléments de preuves en notre possession suggèrent que le sport pourrait aider à réduire la fatigue associée à un cancer, et devrait de ce fait être considéré comme composant les stratégies de gestion de la fatigue, qui peuvent inclure tout un ensemble d’autres interventions et formations", explique le chercheur principal de l’étude. "Cette mise à jour précise les conclusions précédentes, en montrant précisément que le sport d’endurance, à la fois pendant et après le traitement contre le cancer, peut être bénéfique".

Il reste à voir comment les traitements contre le cancer affectent les effets bénéfiques du sport sur la fatigue relative au cancer. Il faudra davantage de recherches pour comprendre comment la fréquence et la durée de l’exercice, et le type de cancer, affectent les résultats.

"Vingt huit des études que nous avons incluses dans notre analyse ont été faites sur des patientes atteintes d’un cancer du sein, ainsi, nous avons besoin d’en savoir plus sur la façon dont le sport peut aider les gens avec différents diagnostics, y compris ceux avec des maladies avancées" concluent les chercheurs.

Références :

[1] Exercise for the management of cancer-related fatigue in adults. Fiona Cramp, James Byron-Daniel. The Cochrane Library.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |