Accueil du site > Santé > Ce n’est pas parce qu’on a l’air malade qu’on l’est !
Ce n’est pas parce qu’on a l’air malade qu’on l’est !

mercredi 4 décembre 2013

Les médecins ont appris qu’un examen physique n’est pas complet sans une évaluation pour savoir si le patient semble bien malade ou s’il est chroniquement malade. Mais une recherche publiée dans le journal PLoS ONE [1] montre que si un patient semble être à première vue malade, cela ne veut rien dire sur son état de santé réel.

"Les médecins supposent parfois qu’ils pourront dire d’un coup d’œil si un patient est en mauvaise santé ou non, alors qu’il est important pour eux de réaliser que ces impressions peuvent être fausses" dit le Dr Shail Rawal, auteur de l’étude. "Nos résultats montrent que malgré son rôle traditionnel dans l’examen physique, l’évaluation d’un patient qui semble être chroniquement malade par un médecin a peu de valeur dans la détection de son état de santé véritable".

Les chercheurs ont pris des photos de patients qui fréquentaient cinq hôpitaux ou cliniques, et ils leur ont demandé de remplir des questionnaires concernant leur état de santé physique général et mental. Des docteurs en médecine générale et des résidents ont regardé les photos, ils devaient dire quel âge avaient les patients ainsi que "s’ils pensaient que ces patients semblaient en mauvaise santé" ?

L’étude a trouvé qu’un médecin identifiait précisément qu’un patient était chroniquement malade seulement dans 45,5% des cas. En outre, seuls 12 des 126 patients ont été notés comme "semblant malade chroniquement" par la majorité des médecins, ce qui montre qu’il y a peu de consensus parmi les médecins sur ce à quoi peut ressembler une telle description d’un patient.

Le Dr. Stephen Hwang, qui a dirigé cette étude, déclare que ce genre d’étude visant à examiner si le fait de "paraître chroniquement malade" peut servir de test fiable pour diagnostiquer un mauvais état de santé, est trop rare.

Cette étude a eu recours à des données provenant d’une autre étude antérieure qui avait trouvé que le fait de paraître plus vieux que son âge n’était pas un bon indicateur d’un mauvais état de santé. En effet, cette étude avait trouvé qu’une personne devait au moins sembler avoir 10 ans de plus que son âge réel avant que des hypothèses sur son mauvais état de santé puissent être faites.

Références :

[1] Shail Rawal, Mina Atia, Rosane Nisenbaum, Dwayne Paré, Steve Joorden, Stephen Hwang. Is Appearing Chronically Ill a Sign of Poor Health ? A Study of Diagnostic Accuracy. PLoS ONE, 2013 ; 8 (11) : e79934 DOI : 10.1371/journal.pone.0079934


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2017 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |