Accueil du site > Nutrition > Certaines huiles végétales peuvent augmenter le risque de maladie (...)
Certaines huiles végétales peuvent augmenter le risque de maladie cardiovasculaire

jeudi 14 novembre 2013

Une étude a récemment fait les gros titres au Canada, qui peut servir à rappeler que toutes les huiles végétales ne sont pas égales.

En effet, cette étude, qui est une analyse publiée dans le Canadian Medical Association Journa [1] l, déclare que certaines huiles qui affirment pourtant être bonne pour le cœur et pour la santé, sont en réalité nocives. Les auteurs de citer, entre autres sources, une étude publiée en février qui avait découvert que les sujets qui avaient remplacé les sources de graisse saturée par de l’huile de carthame ou de la margarine avaient des taux plus importants de décès par maladie cardiovasculaire ou coronarienne.

L’huile de carthame et la margarine, ainsi que l’huile de maïs, sont riches en acides gras oméga-6, mais ne contiennent presque pas d’acides gras oméga-3, l’élément nutritif que la recherche a associé à une réduction des maladies cardiovasculaires.

L’objectif de leur compte-rendu était de pousser le gouvernement à modifier les lois au regard de l’étiquetage alimentaire, mais les données se heurtent à la complexité d’une saine alimentation pour tout le monde. Nous savions depuis un moment déjà que les graisses oméga-6 ne sont pas obligatoirement bénéfiques pour la santé cardiovasculaire, et cette étude l’a crûment établi.

Les graisses modifient la capacité du corps à contrôler l’inflammation. Les oméga-3 sont anti-inflammatoires tandis que les oméga-6 peuvent favoriser l’inflammation. Alors que l’inflammation est mauvaise pour le corps et la santé, elle peut exacerber des problèmes à l’intérieur d’une artère déjà bien encombrée.

Le conseil à donner pour une alimentation saine est que quand le goût est important, mieux vaut utiliser de l’huile d’olive extra vierge, ou choisir de l’huile de canola plutôt que de l’huile de maïs ou de carthame pour la cuisson, et si cela s’avère possible, mieux vaut choisir de l’huile d’avocat pour les sautés.

Enfin, pour augmenter sa consommation d’oméga-3 pour le cœur, ajoutez des noix et du saumon à votre menu hebdomadaire.

Références :

[1] Omega-6 polyunsaturated fatty acids : Is a broad cholesterol-lowering health claim appropriate ? CMAJ, cmaj.130253


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2017 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |