Accueil du site > Psychologie > Comment la musique et la vidéo peuvent vous aider pendant l’entrainement
Comment la musique et la vidéo peuvent vous aider pendant l’entrainement

samedi 8 novembre 2014

Une étude montre que le fait de se concentrer sur de la musique et de la vidéo peut rendre même l’entrainement le plus difficile plus agréable [1].

On sait déjà que la musique, la vidéo et d’autres éléments de distraction peuvent rendre un exercice stationnaire (sur tapis de course ou sur vélo stationnaire) plus supportable. Mais la plupart de la recherche dans le domaine, et la plupart des anecdotes rapportées par les sportifs, traitaient notamment des entraînements d’intensité modérée ou faible. Or la présente étude voulait surtout savoir si la musique et la vidéo rendaient les entraînements difficiles plus agréables.

Trente-deux jeunes adultes ont fait du vélo stationnaire à deux intensités : à 10 % en-dessous de leur seuil ventilatoire, et à 5 % au-delà de leur seuil ventilatoire. En équivalent de course à pieds ; ces intensités sont grosso-modo égales à un rythme de course stable mais élevé sur une distance de 5km et 10km respectivement. Les participants ont couru aux deux intensités dans quatre conditions : sans musique ni vidéo, avec de la musique seulement, avec la vidéo seulement d’un paysage comme si les coureurs étaient dans un parc (virtuel) ; et avec la vidéo du parc accompagnée par de la musique.

Les participants ont répondu à des questions sur leur niveau de stimulation et leur sentiment de plaisir pendant des séances de 10 minutes aux deux intensités de course, pour chacune des quatre conditions avec la musique et la vidéo. L’objectif de cette étude n’était donc pas de regarder si la musique et la vidéo permettaient aux sportifs de s’entraîner plus dur, ni de maintenir une intensité donnée plus longtemps. Elle visait à mesurer si, pour une intensité et une durée données, la musique et/ou la vidéo rendaient les entraînements plus agréables.

La réponse, sans équivoque, est oui. Aux deux intensités d’entrainement, les participants déclaraient qu’ils se sentaient plus motivés, et que leurs entraînements étaient plus agréables quand ils écoutaient de la musique et quand ils écoutaient de la musique accompagnée d’une vidéo, notamment par rapport à la condition sans musique ni vidéo, ainsi que comparé à de la vidéo seule sans musique. Les participants ont rapporté cette augmentation de leur motivation et de leur plaisir pendant qu’ils s’entraînaient et après.

Cette recherche montre donc que la musique, seule ou accompagnée d’une vidéo, peut rendre plus agréable même l’entrainement le plus dur. Un plaisir plus grand peut ensuite augmenter la volonté d’essayer des entrainements plus difficiles et de s’y maintenir, ce vers quoi de nombreux coureurs se tournent pendant la saison hivernale, lorsque les conditions extérieures empêchent de courir plus vite.

Et de l’avis même de nombreux runners, tout ce qui peut les faire rester sur le tapis de course jusqu’à ce que le programme d’entrainement soit terminé est bon à prendre !

Références :

[1] Can High-Intensity Exercise Be More Pleasant ? Attentional Dissociation Using Music and Video. Journal of Sport & Exercise Physiology, Volume 36, Issue 5, Oct. 2014, 36, 528 – 541.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |