Accueil du site > Santé > Comment réduire les triglycérides ?
Comment réduire les triglycérides ?

mardi 17 mai 2011

Selon l’Association du Cœur Américaine, des modifications du régime alimentaire et du style de vie peuvent significativement réduire des niveaux élevés de triglycérides (un certain type de graisse dans le sang), qui sont associés aux maladies de cœur, des vaisseaux sanguins et autres maladies.

Des changements comme substituer des graisses saturées par des graisses insaturées, faire de l’exercice physique et perdre l’excès de poids peuvent réduire les triglycérides de 20 à 50% selon les auteurs. Article publié dans le journal Circulation [1].

"La bonne nouvelle est que des triglycérides élevés peuvent, en grande partie, être réduits par des changements importants du style de vie" dit le Dr Michael Miller professeur de médecine. "Au contraire du cholestérol, où les mesures du style de vie sont importantes mais pourraient ne pas être la solution, des triglycérides élevés sont souvent sensibles à des modifications des habitudes comme perdre de poids si on est en surpoids, des modifications de l’alimentation et une activité physique régulière."

Miller et ses collègues ont analysé plus de 500 études internationales des 30 dernières années pour établir leur déclaration scientifique. Les changements alimentaires recommandés, pour ceux qui sont en dehors des niveaux acceptables de triglycérides, sont :

- ajouter moins de 5 à 10% de sucre des calories consommées, environ 100 calories par jour pour les femmes et 150 calories par jour pour les hommes,
- le fructose provenant des aliments transformés ou naturels ne doit pas dépasser 50 à 100 grammes par jour,
- les graisses saturées doivent s’établir à moins de 7% des calories totales,
- les acides gras trans à moins de 1% des calories totales,
- l’alcool, surtout pour les triglycérides qui sont au-delà de 500mg/dL, doit être évité.

La quantité de sucres ajoutés n’est pas listée dans les Informations Nutritionnelles sur les étiquettes des aliments, ainsi est-il difficile de savoir exactement quelle quantité de sucre ajouté est présente dans les aliments. Etant donné qu’une grande majorité du sucre ajouté consommé provient des boissons sucrées, l’Association du Cœur Américaine recommande de ne pas boire plus d’un litre de boissons sucrées par semaine pour un régime d’environ 2000 calories par jour.

Les personnes qui ont de forts niveaux de triglycérides devraient consommer plus de légumes, les fruits les moins riches en fructose comme le melon, le pamplemousse, les fraises, les pêches, les bananes, les céréales complètes et les graisses insaturées comme les acides gras trouvés dans les poissons comme le saumon, le hareng, les sardines ou encore le thon albacore.

Tous les patients qui ont des niveaux de triglycérides à la limite (150-199 mg/dL) ou plus sont aussi encouragés à ajouter de l’activité physique d’intensité modérée (comme la marche) pendant au moins 150 minutes par semaine, car ces activités pourraient contribuer à réduire les triglycérides de 20 à 30%.

Associer toutes ces mesures est susceptible d’avoir les effets les plus prononcés, une réduction de 50%, ou plus, des niveaux de triglycérides.

L’analyse des triglycérides implique une simple prise de sang, habituellement après un jeûne de 12 heures. Les auteurs suggèrent d’utiliser une analyse des triglycérides sans jeûne comme analyse initiale. Bien que la limite pour des triglycérides élevés demeure à 150 mg/dL, un niveau optimal de 100mg/dL a été mis en place pour reconnaitre l’effet bénéfique protecteur du style de vie sur la santé métabolique.

Ce n’est cependant pas un plaidoyer pour les médicaments, car il n’y a pas eu d’étude adéquate montrant que les médicaments pour réduire les triglycérides à ce niveau sont utiles. De nombreuses personnes peuvent réduire leurs triglycérides, comme d’autres facteurs de risques métaboliques tels que le sucre dans le sang et la tension artérielle, grâce à l’alimentation, en perdant du poids et en augmentant l’activité physique.

"Les triglycérides sont un baromètre important de la santé métabolique" dit le Dr Neil Stone co-auteur. "Quand les cliniciens voient un niveau de triglycérides élevé, il y a un besoin urgent d’avoir une conversation sur les facteurs de risque et de manger moins, plus intelligemment, de bouger plus sur une base quotidienne pour améliorer les triglycérides et le profil métabolique."

Références :

[1] Triglycerides and Cardiovascular Disease : A Scientific Statement From the American Heart Association. M Miller, C Ballantyne, V Bittner, M. Criqui, H Ginsberg, A C Goldberg, W Howard, M Jacobson, Penny M. Kris-Etherton, T. Lennie, M Levi, T Mazzone, S Pennathur. Circulation.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2017 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |