Accueil du site > Santé > Conduire une décapotable peut nuire à votre santé
Conduire une décapotable peut nuire à votre santé

mercredi 5 janvier 2011

Une étude publiée dans le Journal of Laryngology and Otology [1], affirme que le fait de conduire une voiture décapotable, avec la capote ou le hard-top enlevé, peut vous exposer à des niveaux de bruits dangereux, d’un niveau quasiment égal à celui d’un chantier de construction d’un bâtiment.

Des niveaux aussi élevés que 100 décibels (dB) ont été enregistrés à des vitesses de 120 hm/h qui, sur une longue période, peuvent conduire à des dégâts de l’audition. Même à une vitesse de 90 km/h, les niveaux étaient proches des 85 dB, équivalent au bruit d’un chantier de construction.

La surface de la route, le trafic des autres véhicules, le bruit du vent et la vitesse de conduite contribuent tous à la cacophonie. Les pics de bruit, causés par les voitures, les camions et les motos qui passent, ajoutent au danger auditif.

Les chercheurs ont réalisé des tests dans cinq voitures : une Porsche, une Saab, une Nissan et une Ford, et ont enregistré les niveaux de bruit à 90 km/h et à 120 km/h. Ils ont découvert qu’aux vitesses les plus faibles du test, les niveaux de bruit dépassaient régulièrement les 88 dB, l’équivalent d’un train diesel qui passe ou d’un chantier de construction.

Aux vitesses les plus élevées, cela pouvait être équivalent à un jet qui passait au-dessus de nos têtes, ou à une boite de nuit. L’exposition prolongée au bruit au-delà de 85dB est généralement considéré comme causant des dégâts au système auditif.

Non seulement l’exposition moyenne au bruit était excessive quand la voiture était décapotée, mais le conducteur était aussi exposé à des pics de bruit extrêmes pendant qu’il conduisait sur autoroute, comme par exemple quand il était près d’une moto ou d’un camion.

L’étude a été réalisée en utilisant un sonomètre manipulé par un passager dans chaque véhicule testé. Le passager a pris une série de mesures du bruit, entre 8 et 10, à différents moments de la journée, au niveau de l’oreille gauche du conducteur et à différentes vitesses.

Pendant toute la collecte des données, la radio de la voiture était éteinte, il n’y avait aucune conversation entre les occupants, la climatisation était coupée, le klaxon n’était pas utilisé, il ne pleuvait pas et il n’y avait aucun autre phénomène météo violent.

Les conducteurs des voitures décapotables pourraient aussi être exposés à du bruit supplémentaire quand en plus ils écoutent la radio. Même dans une écoute confortable, les niveaux de volume de la radio nécessaires, tout en conduisant dans les conditions évaluées dans cette étude, sont susceptibles d’ajouter beaucoup de bruit à celui déjà existant.

Pendant l’étude, aucun niveau de bruit excessif n’a été enregistré dans tous les véhicules testés avec le toit fermé, ce qui signifie qu’il n’y a pas de risque supérieur d’exposition au bruit quand la voiture n’est pas décapotée.

L’auteur de l’étude, le Dr Anthony Mikulec, ajoute : "quand les automobiles décapotables étaient conduites avec la capote ou le toit ouvert, des niveaux élevés de bruit ont été constamment enregistrés. Bien que conduire sur de courtes distances dans ces conditions bruyantes est peu susceptible de causer une perte de l’audition importante, notre étude démontre que sur une longue durée, et à grande vitesse le toit ouvert, cela augmentera le risque de dommage auditifs pour le conducteur."

"A la lumière des résultats de cette étude, nous recommandons que les conducteurs de décapotables prennent le volant avec le toit fermé quand ils roulent pendant de longues périodes à des vitesses supérieures à 85 km/h."

Références :

[1] Noise exposure in convertible automobiles. A Mikuleca, S Lukensa, L Jacksona, M Deyoung, The Journal of Laryngology & Otology.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2017 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |