Accueil du site > Physiologie > Courir pourrait apporter plus de bénéfices aux os que la musculation
Courir pourrait apporter plus de bénéfices aux os que la musculation

samedi 16 mai 2009

L’ostéoporose affecte plus de 200 millions de personnes dans le monde et est considérée comme étant un problème de santé public majeur. Les entraînements de musculation par résistance sont souvent recommandés afin d’augmenter et prévenir toute perte de densité minérale osseuse, bien que les études précédentes, qui ont examiné les effets de la musculation chez les hommes, aient produit des résultats mitigés.

Dans une étude, des chercheurs de l’Université du Missouri ont trouvé que des activités de fort impact, comme courir, pourraient avoir des effets plus importants sur la densité osseuse que l’entraînement de musculation [1].

"Les résultats de l’étude confirment qu’à la fois la musculation et les activités d’endurance à fort impact augmentaient la densité minérale osseuse. Cependant, les sports à fort impact, comme la course à pied, apparaissent avoir un effet bénéfique plus important" dit Pam Hinton, professeur associée au Département Nutrition et Physiologie du Sport du Collège de Sciences Humaines Environnementales.

Selon les chercheurs, les effets réels de soulever des poids ou des exercices de musculation sont seulement apparents quand il s’agit de contrôler les différences du poids du corps ou de sa composition. Les personnes qui réalisent principalement des activités qui ne sont pas avec poids et haltères bénéficieront de l’entraînement de musculation qui augmentera leur masse musculaire, dit Hinton. Les personnes qui se lancent dans des activités, comme le cyclisme, la natation ou de l’aviron, devraient ajouter des activités renforçant leurs os, comme des activités de musculation ou de course à pieds, à leurs programmes d’entraînement.

"Les programmes sportifs pour accroitre la force des os devraient être préparés en utilisant ce que l’on sait à propos de la réponse des os aux exercices" dit Hinton. "Seules les régions du squelette qui expérimentent un stress croissant de la part de l’exercice deviendront plus fortes. Par exemple, faire des exercices de musculation pour le haut du corps n’augmentera pas la densité minérale osseuse des hanches.

La réponse des os à la charge est déterminée par la magnitude de la force, ainsi que le taux et la direction auxquels elle s’applique. De ce fait, des activités de fort impact, dynamiques et multidirectionnelles, comme des entraînements de saut structuré (plyométriques), résultent en des gains plus importants de force pour les os. Jouer au basketball, au volleyball ou au football sont aussi de bonnes options."

Dans cette étude, les chercheurs ont déterminé les effets de la course à pieds, du cyclisme et de la musculation à long terme sur la densité minérale osseuse de tout le corps, et de régions particulières du corps, en tenant compte des effets du poids du corps et de sa composition, chez les hommes âgés entre 19 et 45 ans.

Après avoir ajusté les différences dans la masse musculaire, les chercheurs ont trouvé que les coureurs avaient une densité osseuse plus grande de leur colonne vertébrale que les cyclistes. La masse musculaire maigre était associée positivement avec la densité des os chez les individus faisant de la musculation et les cyclistes, mais pas chez les coureurs ; ainsi, une activité de fort impact pourrait dépasser les bénéfices de la masse musculaire sur la densité minérale osseuse, dit Hinton.

Références :

[1] Lean body mass and weight-bearing activity in the prediction of bone mineral density in physically active men. Journal of Strength Conditioning Research. 23(2):427-435, Mars 2009


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |