Accueil du site > Physiologie > De la masse musculaire pour les plus âgés
De la masse musculaire pour les plus âgés

samedi 17 avril 2010

Depuis des années, les chercheurs savent que l’entrainement de musculation, les exercices avec poids et haltères, dans lesquels les muscles travaillent contre la gravité ou une autre force, peut être un des moyens les plus efficace pour combattre la perte de muscle affaiblissante causée par l’âge.

Mais ne nombreuses personnes âgées sont incapables de profiter totalement d’un tel entrainement, parce qu’ils souffrent de conditions comme l’arthrite qui les empêchent de porter des poids suffisamment lourds permettant de stimuler leur croissance musculaire. Et, tandis que les hommes et femmes plus jeunes continuent à produire des quantités significatives de protéines musculaires des heures après un entrainement de musculation, les séniors tirent un bénéfice plus faible suite à un tel entrainement.

Dorénavant, des chercheurs de l’Université du Texas ont déterminé que le fait de restreindre modérément et temporairement l’afflux de sang dans les muscles, une pratique adoptée par les bodybuilders qui ont remarqué que cela faisait ressentir des poids légers comme étant plus lourds, peut être combiné à un entrainement avec des exercices de résistance d’un faible niveau, pour produire une augmentation de la masse musculaire chez les hommes âgés.

"Nous pensons que cela pourrait être un nouveau traitement pour les individus plus vieux qui ont besoin de reconstruire de la masse musculaire" explique le professeur Rasmussen auteur de l’article publié dans le Journal of Applied Physiology [1]. "Il pourrait aussi être utilisé pour les patients qui sont passés par une opération chirurgicale, et qui ne sont pas en mesure de porter suffisamment de poids pour conserver leurs muscles en forme, ou pour les gens qui souffrent d’arthrite ou d’autre condition qui rend l’effort de porter des poids lourds problématique."

Les enquêteurs ont étudié les changements des muscles de la cuisse de sept hommes âgés en moyenne de 70 ans, quand ils ont réalisé des exercices d’extension des jambes de faible résistance pendant quatre minutes avec ou sans bracelets gonflables qui réduisaient l’afflux de sang dans les muscles. La synthèse des protéines était mesurée dans chacun des sujets en enregistrant les modifications d’un traceur chimique infusé dans le sang. En outre, une série de biopsies a analysé des échantillons de muscles pour traquer les altérations biochimiques de la croissance musculaire.

"Nous avons vu que quand nous placions les bracelets, ils répondaient de la même façon que chez les jeunes qui faisaient des exercices de musculation de haute intensité" expliquent les chercheurs. "L’exercice de faible intensité produisait une augmentation de la synthèse protéique et activait deux voies cellulaires qui stimulaient la synthèse des protéines et la croissance musculaire durant la période après l’entrainement."

Comment le fait de restreindre l’afflux de sang dans les muscles générait ces effets reste inconnu, bien que les chercheurs spéculent sur le fait qu’il s’agit soit d’une amélioration de la capacité à activer les fibres musculaires de type II, ou bien une réponse à un montée soudaine de sang dans les muscles quand les bracelets étaient relâchés. Quelque soit le mécanisme, Rasmussen déclare : "nous pensons que c’est un outil de rééducation potentiel intéressant et nouveau."

"Vous pourriez, par exemple, l’utiliser suite à une opération du genou ou de la hanche" dit-il. "Dans les premières semaines après une opération chirurgicale de ce type, l’articulation ne vous permet pas de porter de poids lourds. A la place, vous pourriez utiliser des poids légers avec un bracelet de restriction, ce qui pourrait empêcher la perte musculaire que vous rencontrez normalement après une opération du genou."

Références :

[1] Blood flow restriction exercise stimulates mTORC1 signaling and muscle protein synthesis in older men. Journal of Applied Physiology, 108 : 1199 – 1209


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2018 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |