Accueil du site > Calvitie > Découverte d’un important gène de la chute des cheveux
Découverte d’un important gène de la chute des cheveux

jeudi 29 janvier 2009

Des scientifiques des Universités de Bonn et de Düsseldorf ont découvert un gène important pour la chute des cheveux [1].

Pendant leur étude, les chercheurs ont étudié plus de 500 000 positions dans le génome humain, et trouvé une variation génétique plus fréquemment rencontrée chez les hommes chauves que dans le groupe contrôle.

En 2005, ces scientifiques avaient déjà défini le premier gène de l’alopécie hérité de la lignée maternelle, qui expliquait pourquoi la perte des cheveux chez les hommes était souvent associée à celle de leur grand-père maternel.

Ce gène, nouvellement découvert, pourrait expliquer la similarité de croissance des cheveux entre un père et son fils.

Les chercheurs ont concentré leur attention sur les génomes de 300 hommes touchés par la perte de leurs cheveux, étudiant dans ce but plus de 500 000 sites dans le génome des sujets testés. Deux positions affichaient fréquemment une correspondance très claire avec la calvitie chez ces personnes, indiquant que les gènes localisés à ces points étaient impliqués dans la chute des cheveux.

"Dans l’une de ces régions apparentes, se trouve le gène du récepteur androgène." explique le Dr. Axel Hillmer du centre de recherche de Bonn. "Nous savions déjà, grâce à des études préalables, que ce récepteur était lié à la perte des cheveux. Cependant, l’autre région était nouvelle pour nous."

C’est seulement la seconde région du génome à être définitivement associée à la perte prématurée des cheveux. "Nous essayons maintenant de découvrir le rôle joué par cette région génomique dans la croissance des cheveux." dit le Dr. Felix Brockschmidt de l’Université de Bonn. "Alors seulement nous saurons si nous sommes sur la bonne piste vers de nouvelles formes de thérapies contre l’alopécie."

L’étude a été dirigée par les équipes de recherche menées par le Professeur Markus Nöthen (de L’institut de Génétique Humaine de l’Université de Bonn) et le Dr. Roland Kruse (Département de Dermatologie de l’Université Clinique de Düsseldorf). Sur plusieurs années, les scientifiques ont collecté des échantillons de sang de personnes touchées par l’alopécie à travers toute l’Allemagne. Ils ont été en mesure de confirmer leur découverte chez d’autres hommes également chauves mais Australiens.

Si le père est chauve, le fils a aussi un risque

Les résultats révèlent que plus d’un gène est impliqué dans le développement de la calvitie chez les hommes. Ces résultats éclairent de façon intéressante le caractère héréditaire de l’alopécie, alors que jusqu’à récemment, seul le récepteur androgène du chromosome X était considéré comme facteur de risque. Ce dernier, hérité de la mère seule, rendait compte du fait que les hommes chauves ressemblaient souvent en cela à leur grand-père maternel. Cependant, le gène nouvellement découvert sur le chromosome 20, peut à la fois provenir du père ou de la mère. "Cela explique que le père et son fils se ressemblent souvent de ce point de vue." déclare le Professeur Nöthen.

- Les alopécies : de la clinique au traitement. Pierre Bouhana.
- Pathologie du cheveu et du cuir chevelu, Pierre Bouhanna, Pascal Reygagne.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |