Accueil du site > Nutrition > Des céréales complètes pour avoir moins de graisse
Des céréales complètes pour avoir moins de graisse

jeudi 21 octobre 2010

Il y a une relation entre la consommation de céréales et les tissus adipeux viscéraux.

Les personnes qui consomment plusieurs portions de céréales complètes par jour, tout en limitant leur consommation de céréales transformées, ont moins de tissu graisseux dont on pense qu’il joue un rôle dans les maladies cardiovasculaires et les diabètes de type 2. Des chercheurs du Centre de Recherche en Nutrition Humaine de l’Université Tuft ont observé des volumes plus faibles de tissu adipeux sur les viscères chez les gens qui mangeaient principalement des céréales complètes au lieu de céréales raffinées.

"Le volume de graisse abdominale était d’environ 10% plus faible chez les adultes qui ont rapporté consommer trois portions, ou plus, de céréales complètes, et qui limitaient leur consommation de céréales transformées à moins d’une portion par jour" explique l’auteur de l’étude, le Dr Nicola McKeown. "Par exemple, une tranche de pain constitué à 100% de céréales complètes, ou une demi tasse de flocons d’avoine représentait une portion de céréales complètes, et une tranche de pain blanc ou une demi tasse de riz blanc représentait une portion de céréales raffinées."

McKeown et ses collègues ont examiné les questionnaires alimentaires de 2834 hommes et femmes enrôlés dans l’étude Framingham Heart Offspring and Third Generation. Les participants, âgés entre 32 et 83 ans, sont passés par une imagerie par tomographie informatique pour déterminer leur taux de graisse dans les viscères et leurs volumes de tissus adipeux sous-cutanés.

La graisse viscérale entoure les organes intra-abdominaux, tandis que la graisse sous-cutanée se situe juste sous la peau. "Des recherches antérieures suggéraient que la graisse viscérale était plus associée au développement du syndrome métabolique, un ensemble de facteurs de risque comprenant l’hypertension, des niveaux trop élevés de cholestérol et une résistance à l’insuline pouvant développer des maladies cardiovasculaires ou des diabètes de type 2" explique les auteurs.

"Quand nous avons comparé la relation entre les tissus de graisse viscéraux et les tissus de graisse sous-cutanée à la consommation de céréales complètes et raffinées, nous avons vu une association étonnante avec la graisse viscérale. L’association persistait après avoir pris en compte les autres facteurs du style de vie tels que le tabagisme, la consommation d’alcool, de fruits et légumes, le pourcentage de calories avalées sous forme de graisse et l’activité physique."

Publiée dans l’American Journal of Clinical Nutrition [1], cette étude a été bâtie sur des recherches antérieures qui avaient associé une consommation plus importante de céréales complètes à une réduction du risque de syndrome métabolique et de résistance à l’insuline.

"Cependant, parce que ces études sont des études d’observation seulement, il faudra plus de recherches étudiant spécifiquement la consommation de céréales complètes et la distribution de la graisse dans le corps sur une population plus grande et plus diverse, pour pouvoir identifier les mécanismes qui dirigent ces associations" ajoute-t-il.

Enfin, dans cette étude, les auteurs ont observé que les participants qui consommaient en moyenne trois portions de céréales complètes, mais qui continuaient à manger des céréales transformées, ne montraient pas de volumes de graisse abdominale plus faibles. "La consommation de céréales complètes ne semble pas améliorer le volume de graisse si la consommation de céréales raffinées dépasse quatre portions, ou plus, par jour" explique McKeown.

"Ce résultat implique qu’il est important de faire des substitutions dans son alimentation, plutôt que de simplement ajouter des aliments aux céréales complètes. Par exemple, choisir de cuisiner du riz brun au lieu de riz blanc, ou faire un sandwich au pain complet au lieu de pain blanc."


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2018 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |