Accueil du site > Nutrition > Des repas riches en protéines peuvent aider les gens en surpoids
Des repas riches en protéines peuvent aider les gens en surpoids

mardi 17 mars 2009

Selon les résultats d’une petite étude [1], des repas riches en protéines pourraient aider les personnes en surpoids et les gens obèses à brûler plus de calories.

Des recherches ont montré que les gens en surpoids sont moins efficaces pour ce qui est de brûler les graisses après un repas que les gens plus maigres. Dans cette étude, des chercheurs Australiens ont cherché à savoir si la composition protidique (en protéines) d’un repas pouvait affecter le fossé associé au poids.

Ils ont trouvé que les hommes et les femmes en surcharge pondérale brûlaient davantage de graisses, suite à leur repas, quand ils déjeunaient et dinaient avec un repas riche en protéines que quand ces repas étaient pauvres en protéines. C’est-à-dire qu’il semble que les protéines ajoutées modifient le déficit d’élimination des graisses chez les individus lourds.

"Notre étude suggère que les gens, avec une masse corporelle riche en graisses, brûlent mieux les lipides après un repas hyperprotidique que les gens qui ont des niveaux de tissus adipeux plus faibles." déclare le Dr. Marijka Batterham, chercheur de l’étude.

Un certain nombre d’études a montré que des régimes riches en protéines pouvaient aider les gens à perdre plus facilement du poids, sans doute en partie parce que les protéines bloquent mieux l’appétit que ne le font les graisses ou les hydrates de carbone.

L’étude n’a pas regardé la perte de poids, il est donc impossible de dire si l’augmentation de consommation des graisses perçue chez les participants en surpoids se traduisait par une perte de kilos dans le temps, dit Batterham.

Répondre à cette question sera la prochaine étape, ajoute-t-elle.

Ces résultats, reposent sur 18 adultes dont le métabolisme a été testé sur 3 jours séparés. L’âge moyen était de 40 ans, 8 sujets étaient en surpoids, 6 de poids normal et 4 étaient obèses.

Le premier jour on leur donnait un déjeuner et un dîner de "contrôle" composé de 58% d’hydrates de carbone et 14% de protéines. Les 2 autres jours, leurs repas étaient plus équilibrés, avec environ un tiers de calories provenant de protéines et un autre tiers d’hydrates de carbone.

Dans les 8 heures après le repas de contrôle, les enquêteurs ont trouvé que les participants en surpoids et obèses brûlaient moins de graisses que leurs collègues plus maigres. Mais cette différence s’est estompée quand les participants ont avalé leur repas riches en protéines.

Les repas hyper-protéinés contenaient des aliments faibles en lipides, de la viande maigre et des oeufs, avec du pain et des légumes comme source d’hydrates de carbone. Batterham déclarait qu’elle et ses collègues testeront si les sources végétariennes de protéines avaient des effets identiques sur le métabolisme des personnes en surcharge pondérale.

En général, les experts recommandent de bien faire attention à la quantité de protéines dans un régime et de choisir les meilleures sources, par exemple d’éviter le bacon et le beurre pour favoriser des aliments comme le poisson, de la volaille, des aliments maigres, haricots et des noix.

Références :

[1] High-protein meals may benefit fat oxidation and energy expenditure in individuals with higher body fat. Nutrition & Dietetics, 4 Nov. 2008, vol.65 Iss 4, pp 246 - 252


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2018 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |