Accueil du site > Nutrition > Diminuer les glucides pour réduire la graisse corporelle
Diminuer les glucides pour réduire la graisse corporelle

mercredi 8 juin 2011

Une étude, présentée lors de la Conférence de l’Endocrine Society’s 2011, a découvert qu’une modeste réduction de la consommation d’aliments contenant des glucides pourrait favoriser la perte de la graisse du ventre, même avec peu voire aucun changement du poids du corps.

Quand elle est associée à une perte de poids, la consommation d’un régime modérément réduit en glucides peut aider à réaliser une réduction de la graisse corporelle totale, selon l’auteure principale de l’étude, le Dr Barbara Gower, professeur de sciences de la nutrition à l’Université de l’Alabama.

"Ces modifications pourraient permettre de réduire le risque de développer les diabètes de type 2, les attaques et maladies artérielles coronariennes" dit Gower, faisant remarquer que de la graisse viscérale, ou intra-abdominale en excès augmente le risque de ces maladies.

Gower et ses collègues ont dirigé l’étude sur 69 hommes et femmes en surpoids. Les sujets ont reçu de la nourriture pendant deux périodes consécutives de huit semaines chacune : la première étant une intervention de conservation du poids, et l’autre de perte de poids, qui a réduit le nombre des calories que chaque personne avalait de 1000 chaque jour.

Les sujets ont soit reçu un régime standard faible en graisses ou un régime avec une modeste réduction des glucides, mais légèrement plus élevé en graisses que le régime standard. Le régime modérément réduit en glucides contenait des aliments qui avaient un indice glycémique relativement faible, une mesure de l’étendue par laquelle les aliments élèvent les niveaux de glucose dans le sang.

Ce régime consistait en 43% de calories provenant des glucides et 39% des calories venant des graisses. Le régime standard, quant à lui, contenait 55% des calories venant d’hydrates de carbone et 27% provenant des graisses. Les protéines représentaient les 18% manquant de chaque régime.

Au début et à la fin de chaque phase de l’étude, les chercheurs ont mesuré la profondeur de la graisse des sujets dans l’abdomen, et leur graisse corporelle totale en utilisant la tomographie calculée et l’absorptiométrie aux rayons-X à double intensité.

Après la phase de conservation du poids, les sujets qui ont consommé le régime réduit en glucides avaient 11% de graisse abdominale de moins que ceux qui avaient mangé le régime standard. Cependant, quand les chercheurs ont analysé les résultats par race, ils ont découvert que cela ne concernait que les blancs. Les blancs ont plus de graisse abdominale que les noirs, même quand ils ont un poids de corps identique, ou un même pourcentage de graisse corporelle, et ils pourraient bénéficier de cette perte de dépôt métaboliquement nocif, dit Gower.

Durant la phase de perte de poids, les sujets des deux régimes ont perdu du poids. Cependant, le régime légèrement réduit en glucides a favorisé une perte plus importante de 4% de la graisse corporelle totale, dit Gower. "Pour les individus qui désirent suivre un régime amaigrissant, une modeste réduction des aliments qui contiennent des glucides pourrait les aider à d’abord perdre de la graisse, plutôt que du tissu maigre (muscle)" dit-elle. "Le régime modérément réduit en glucides autorise toute une variété d’aliments et donc de satisfaire ses préférences personnelles."


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :


2 Messages de forum

  • On peut donc "modestement" manger des pâtes. Encore une grande trouvaille permettant d’augmenter modestement le facteur H de quelques chercheurs sensationnalistes !

  • Et si on appelait les choses par leurs noms ? Les hydrates de carbone, en Français courant, s’appellent "glucides". C’est plus clair ainsi : cet article parle tout bonnement de régimes hypoglucidiques, cela même qui sont décriés par les diététiciens depuis des années.

    La clé pour éviter la fonte musculaire lors d’un régime, c’est de maintenir sa quantité nominale de protéine. Le reste peut varier... Rien de très nouveau ici.


| Bodyscience.fr - Conception : © 2018 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |