Accueil du site > Santé > Etre en forme physiquement freine la fréquence et la sévérité des (...)
Etre en forme physiquement freine la fréquence et la sévérité des rhumes

mardi 2 novembre 2010

Les infections de l’appareil respiratoire sont réduites chez les adultes qui font du sport et qui sont en bonne forme physique.

Une recherche publiée dans le journal British Journal of Sports Medicine [1] indique que les personnes qui sont actives et qui sont en forme physiquement ont moins de rhumes, ou ont des rhumes qui sont plus modérés.

Les chercheurs ont basé leurs résultats sur 1000 adultes jusque l’âge de 85 ans, et dont la santé de l’appareil respiratoire a été suivie pendant 12 semaines pendant l’automne et l’hiver 2008. Six participants sur 10 étaient des femmes, et quatre sur dix étaient âgés entre 18 et 39 ans ; 40% étaient d’âge moyen (40-50 ans), enfin 1 sur 4 avait 60 ans ou plus.

Tous les participants ont rapporté la fréquence à laquelle ils faisaient du sport d’endurance et ont évalué leurs niveaux de forme en utilisant un système de validation sur 10 points. On leur a également posé des questions sur leur style de vie, leur alimentation/régime et les événements stressants qu’ils avaient récemment vécu, tout ce qui pourrait affecter les réponses du système immunitaire.

Le nombre de jours avec les symptômes du rhume variait considérablement entre l’hiver et l’automne, avec une moyenne de 13 jours en hiver et 8 jours en automne.

Le fait d’être plus vieux, d’être un homme et marié semblait réduire la fréquence des rhumes, mais après avoir pris en compte d’autres facteurs d’influence, les facteurs les plus significatifs étaient la forme physique et la quantité de sport réalisé.

Le nombre de jours avec des symptômes chez ceux qui déclaraient qu’ils étaient physiquement actifs sur cinq jours de la semaine ou plus, et qui se sentaient en pleine forme, était pratiquement la moitié (43% à 46% de moins) que ceux qui ne faisaient de l’exercice qu’un jour par semaine ou moins.

La sévérité des symptômes tombait à 41% chez ceux qui étaient les plus en forme, et à 31% parmi ceux qui étaient les plus actifs.

Des séances régulières de sport provoquent une stimulation temporaire des cellules du système immunitaire dans le corps, expliquent les auteurs de l’étude. Bien que les niveaux retombent quelques heures après, chaque séance est susceptible d’augmenter la surveillance des virus et bactéries malfaisants, réduisant ainsi le nombre et la sévérité des infections, comme le rhume.

Références :

[1] Upper respiratory tract infection is reduced in physically fit and active adults. David C Nieman, Dru A Henson, Melanie D Austin, Wei Sha. Br J Sports Med bjsports77875.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2017 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |