Accueil du site > Physiologie > Faiblesse des hanches et douleur au genou
Faiblesse des hanches et douleur au genou

vendredi 13 juin 2014

Où est la cause et où est l’effet ?

Si vous souffrez de douleurs aux genoux, vous pourriez avoir besoin de renforcer vos hanches. C’est d’ailleurs une prescription de plus en plus fréquente de nos jours, grâce notamment à un ensemble de recherches ces dernières années qui ont trouvé un lien entre le genou du coureur, notamment le syndrome patello-fémoral et plus récemment le syndrome de la bandelette de Maissiat, à une force insuffisante de la hanche. Mais il demeure une question essentielle sous-jacente à ces études : développe-t-on cette douleur au genou parce que les hanches sont trop faibles, ou est-ce que les hanches s’affaiblissent parce que les genoux souffrent et qu’on se force à modifier ses mouvements ?

Une revue systématique par des chercheurs Danois et Australiens, publiée dans le British Journal of Sports Medicine [1], a essayé de répondre à cette question en rassemblant les données provenant de 24 études différentes sur la force des hanches et le syndrome patello-fémoral. Les principaux résultats sont que les études transversales ont montré une association entre la force des hanches et la douleur aux genoux, mais les études prospectives n’en ont pas montré. En d’autres termes, si vous prenez un groupe de coureurs à un instant T, ceux qui ont des hanches faibles seront plus susceptibles de souffrir du genou (et vice-versa). Mais si vous prenez un groupe de coureurs en bonne santé, que vous mesurez la force de leurs hanches et que vous les suivez sur plusieurs mois et années, vous ne serez pas en mesure de prédire qui développera des douleurs aux genoux et qui n’en développera pas. C’est précisément le modèle qu’on s’attend à retrouver si la douleur aux genoux est la cause de la faiblesse des hanches plutôt que l’inverse.

Mais ne nous laissons pas trop emporter par ce résultat. Les auteurs eux-mêmes restent prudents, car seules trois des 24 études sont des études prospectives. Ainsi, il se peut que la relation prédictive ne soit pas statistiquement significative, notamment à cause des populations mélangées de ces études (l’une comprenait des adolescents qui avaient différentes caractéristiques). Cela peut se finir comme les nombreux cas pour lesquels il n’y a pas suffisamment de preuves pour affirmer que les hanches faibles causent des douleurs aux genoux, mais où il n’y pas non plus assez de preuves pour affirmer qu’elles n’en sont pas la cause.

Comme le concluent les scientifiques : "considérant les résultats cliniques favorables des protocoles de renforcement des hanches chez les individus souffrant du syndrome patello-fémoral, les résultats de cette revue ne remettent pas en question les bénéfices de tels programmes pour ce qui est de réduire les symptômes. Cependant, ils indiquent que les protocoles de renforcement des hanches pourraient ne pas être suffisants pour prévenir l’apparition ou la réapparition du syndrome patello-fémoral."

Ainsi, les preuves ne sont pas aussi solides pour suggérer que chaque coureur devrait faire des exercices de renforcement des hanches. Mais si un coureur commence à souffrir de problèmes de genoux, c’est peut-être le bon moment pour commencer.

Références :

[1] Br J Sports Med. 2014 Mar. 31. doi : 10.1136/bjsports-2013-093305. Is hip strength a risk factor for patellofemoral pain ? A systematic review and meta-analysis. Rathleff MS, Rathleff CR, Crossley KM, Barton CJ.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |