Accueil du site > Physiologie > Faire du sport à 20 ans diminue le risque d’ostéoporose
Faire du sport à 20 ans diminue le risque d’ostéoporose

jeudi 23 février 2012

L’exercice physique au début de la vingtaine améliore le développement des os et pourrait diminuer le risque de fracture plus tard. C’est ce que révèle une étude Suédoise sur 800 hommes, réalisée à l’Université de Göteborg en Suède [1].

La force de nos os est déterminée assez tôt dans notre vie. Plus nous augmentons la densité, la masse des os quand nous sommes jeunes, et plus le risque de fractures est réduit quand nous vieillissons. Des recherches antérieures avaient déjà montré que le sport avant et pendant la puberté était particulièrement important pour le développement des os.

Mais des chercheurs de l’Université de Göteborg ont montré que le sport à vingt ans aidait aussi la croissance des os, ce qui contrecarrait le risque de fractures plus tard dans la vie.

L’activité physique augmente la masse des os

Mattias Lorentzon et ses collègues ont montré dans une étude sur 833 Suédois que ceux qui avaient augmenté leurs niveaux d’activité physique entre 19 et 24 ans avaient aussi augmenté leur densité osseuse dans les hanches, les vertèbres lombaires, les bras et les jambes, tandis que ceux qui réduisaient leur activité physique pendant cette période avaient une fragilité osseuse beaucoup plus importante.

Réduire les risques de fractures

"Les hommes qui ont augmenté ou conservé des niveaux élevés d’activité physique ont aussi développé des os plus gros et plus denses dans leurs jambes et leurs bras" explique Lorentzon. "Ces résultats suggèrent que le fait de conserver, ou dans l’idéal, d’augmenter son activité physique peut améliorer la croissance des os pendant la jeunesse, ce qui réduit probablement le risque de fracture plus tard."

L’ostéoporose est un problème largement répandu qui conduit à une augmentation du risque de fractures. La Suède est, à cet égard, l’un des pays les plus touchés, avec une femme sur deux et un homme sur quatre qui souffrent de fracture ostéoporotique à un moment ou à un autre de leur vie.

Références :

[1] Increased physical activity is associated with enhanced development of peak bone mass in men : A five year longitudinal study. Journal of Bone and Mineral Research.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |