Accueil du site > Physiologie > Faire du vélo intensivement n’est pas utile aux amateurs
Faire du vélo intensivement n’est pas utile aux amateurs

lundi 25 février 2019

Une étude publiée dans l’International Journal of Sports Medicine [1] a découvert que l’efficacité de l’exercice diminue chez ceux qui font du vélo pour le plaisir quand ils pédalent très dur, en ajoutant plus de tours de pédale par minute.

Les cyclistes professionnels ou de haut niveau pédalent à une cadence très élevée, souvent au-delà des 100 tours (de pédale) par minute, et ils peuvent maintenir cette intensité très élevée pendant de longues périodes de temps.

Les cyclistes amateurs, qui font du vélo pour le plaisir, pédalent à une intensité relativement plus basse, mais ils accélèrent souvent la cadence en pensant que le flux sanguin va permettre aux muscles en mouvement de rester bien oxygénés.

Cependant, une équipe internationale de scientifiques a trouvé que l’oxygénation des muscles des jambes est en fait négativement affectée par la cadence lorsque les cyclistes amateurs pédalent très dur.

En utilisant un groupe de neuf volontaires, l’équipe a réalisé un certain nombre d’expériences sur un vélo stationnaire ergomètre. La force exercée sur les pédales, les réactions cardio-pulmonaires et métaboliques ont été enregistrées, ensembles avec l’oxygénation des muscles des jambes, qui a été continuellement étudiée en utilisant la spectroscopie par proche infrarouge. Ces expériences ont été réalisées à une intensité d’exercice modérée et à des cadences de pédalage différents.

Les résultats ont montré que les forces exercées sur les pédales diminuaient aux cadences plus élevées, le rythme cardiaque augmentait de 15 % et l’efficacité de l’exercice de cyclisme diminuait. Faisant partie de ce rendement en baisse, l’oxygénation des muscles diminuait quand les participants pédalaient à 90 révolutions par minute (la cadence testée la plus élevée).

L’auteur de l’étude de commenter que "le fait de pédaler à une cadence plus élevée que 90 tours par minute est un avantage pour les cyclistes professionnels, mais cela est inefficace pour les cyclistes amateurs qui font ça pour le plaisir. Quand on fait du vélo à une faible intensité, l’oxygénation des muscles n’est pas affectée par la cadence, ce qui indique que les systèmes cardio-pulmonaire et circulatoire peuvent assurer la demande des muscles de façon efficace."

Cependant, ajoutent-ils, à une intensité plus élevée, une cadence élevée réduit l’efficacité et l’oxygénation des muscles des "cyclistes du dimanche", ce qui montre qu’il y a un ratio diminué entre l’oxygène délivrée et traitée par les muscles qui font de l’exercice.

Références :

[1] The Effect of Pedaling Cadence on Skeletal Muscle Oxygenation During Cycling at Moderate Exercise Intensity. Int J Sports Med. 2019.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |