Accueil du site > Physiologie > Idées reçues sur le corps humain
Idées reçues sur le corps humain

dimanche 24 septembre 2017

Que ce soit quelque-chose d’appris quand nous étions enfants ou d’un "fait" entendu d’un ami, il y a beaucoup de mythes et idées reçues sur le corps humain qui nous collent à la peau et que nous répétons nous-mêmes sans avoir pris la peine de les vérifier. En voici quelques-uns qui, pourtant, sont faux :

Les crises cardiaques sont toujours douloureuses ou fatales

Nous tendons à penser que les crises cardiaques ressemblent à ce que nous voyons à la télévision – la victime ressent une douleur étrange à la poitrine qui la projette à terre, la main sur son cœur comme si elle avait été atteinte par une balle en plein cœur.

Pourtant, de nombreuses personnes ont souvent des crises cardiaques sans s’en rendre compte. Parfois elles ne causent pas de douleurs à la poitrine dont on pense pourtant que c’est un symptôme inhérent. Au lieu de cela, ces individus peuvent ressentir des douleurs à l’épaule, à la mâchoire, ressentir de l’anxiété ou de la panique, ont des difficultés pour respirer, des vertiges, transpirent beaucoup et ont des nausées [1].

Les empreintes digitales sont uniques

Depuis l’enfance, on nous répète que nos empreintes digitales sont comme des flocons de neige et qu’il est impossible qu’elles correspondent à celles d’une autre personne. Mais ce n’est pas vrai [2].

Les parents partagent souvent des caractéristiques dans leurs empreintes, comme des arrêtes ou crêtes similaires et qui correspondent, et des petites variations peuvent faire que des empreintes digitales plutôt différentes semblent plus ressemblantes à une autre. Le fait de prendre des empreintes peut être un processus si entaché de défauts que même des empreintes digitales prise du même doigt l’une après l’autre peuvent s’avérer être différentes [3].

La langue a différentes zones de goût

Avez-vous déjà fait des tests de goût dans lesquels on plaçait différents aliments sur différentes parties de votre langue pour voir ce que vous ressentiez à chaque endroit ? Si c’est le cas, vous pouvez jeter les résultats à la poubelle, car cette croyance vient d’une étude centenaire mais dont les résultats n’avaient pas été correctement interprétés ou mal compris. Cette "carte de la langue" n’existe tout simplement pas.

En réalité, toutes vos papilles gustatives peuvent détecter tous les goûts à l’identique, mais la langue de chaque personne a des régions qui sont plus ou moins faibles/fortes ou sensibles quand il s’agit d’un goût en particulier [4] .

Les symptômes du rhume

Ce mythe n’est pas techniquement faux, car vous connaissez tous les symptômes désagréables qu’on peut vivre quand on a un rhume. Mais ce ne sont pas des symptômes directement causés par le virus du rhume lui-même, il s’agit du système immunitaire qui cause ces symptômes en luttant contre le virus [5].

Bien qu’il soit gênant, le virus du rhume n’est pas grand-chose en soi. Comme nous le savons, il ne fait que ralentir notre corps pendant 7 jours si on ne se soigne pas, et une semaine si on prend des médicaments !

Les dents blanches sont en meilleure santé

Nous associons souvent les dents jaunes avec une mauvaise santé buccale et les dents blanches avec des dents fortes et en bonne santé. Il s’agit ici aussi d’une fausse croyance qui ne repose que sur l’esthétique, comme de croire que les gens beaux sont en meilleure santé. La science a montré que les dents jaunes peuvent en fait être plus fortes et que nos dents devraient être plutôt jaunes.

La dentine dans nos dents est de couleur jaune, et l’émail à l’extérieur est translucide, ainsi il est parfaitement normal que les dents soient blanc-cassé. En fait, les dents qui sont trop blanches pourraient signifier que vous les mettez sous un stress trop important en utilisant et en appliquant dessus des substances blanchissantes, ce qui pourrait endommager l’émail.

Nous avons cinq sens

Le toucher, la vue, l’ouïe, le goût et l’odorat, les cinq sens humains qui nous ont été enseignés depuis l’enfance. Les scientifiques pensent désormais que les êtres humains ont plus de cinq sens, bien qu’ils ne connaissent pas leur nombre avec exactitude. Le consensus semble se situer autour de 14 et 20, ne reste plus qu’à leur donner un nom.

On perd beaucoup de chaleur par la tête

On nous conseille toujours de mettre un chapeau ou un bonnet quand il fait froid dehors, car il parait que nous perdons le plus de chaleur par la tête. Cela peut avoir du sens quand tout le reste du corps est couvert d’une épaisse couche de vêtements, et nous pourrions perdre la plupart de cette chaleur par le nez et la bouche.

Mais il s’agit d’une idée reçue [6] qui a vu le jour dans les années 1950, lorsque l’armée Américaine a réalisé une expérience qui a mesuré dans quelle mesure leurs sujets perdaient de la chaleur dans des conditions super froides [7], alors qu’aucun des sujets ne portait de chapeau, ce qui explique pourquoi la plupart de leur chaleur partait par la tête.

Quand on meurt les ongles et les cheveux continuent de pousser

Il est assez facile de savoir d’où peut provenir cette idée reçue. Quiconque travaille dans un service de pompes funèbres ou en contact avec des morts peut confirmer que les ongles et les cheveux semblent anormalement longs. Mais ce n’est pas parce qu’ils continuent de pousser après le décès.

Pendant la vie, les ongles et les cheveux ont besoin d’un apport suffisant en oxygène, en sang et en nutriments pour continuer à produire de nouvelles cellules, ce qui n’est plus le cas lors du décès, leur croissance s’arrête donc. Après la mort, les cheveux et les ongles semblent souvent plus longs parce que le corps se flétrit et diminue de volume, ce qui fait que la peau rétrécit et se retire [8] [9].

Des abdominaux saillants sont un signe de bonne santé

Le but n’est pas de critiquer ceux qui ont réussi à obtenir et à arborer une belle tablette abdominale, mais nous associons souvent des abdominaux saillants et bien définis à la santé alors que ce n’est pas forcément le cas.

Pour obtenir une tablette abdominale très saillante et définie, le corps humain doit avoir un niveau de graisse suffisamment bas qui parfois frise les limites acceptables. On peut croire que des niveaux de graisses très faibles dans le corps sont quelque-chose de bon, mais cela peut en fait provoquer une faim persistante, un manque d’énergie, des problèmes de cœur et une baisse de la testostérone chez les hommes.

Le rasage fait les poils plus sombres et plus épais

C’est le cauchemar de presque toutes les femmes : elles se débarrassent des poils sur leurs jambes, sur leur visage voire de leurs bras pour les voir réapparaitre plus sombres et plus épais qu’avant. La plupart d’entre nous savons, de par notre expérience personnelle, que ce n’est pas vrai mais l’idée reçue persiste tout de même.

Comme les poils ont des extrémités effilées et plus fines, le fait de les raser signifie qu’on les coupe de moitié, et comme la moitié du poil est plus épais que son extrémité, ils apparaissent plus épais qu’auparavant. Il faut simplement leur donner le temps de repousser complètement et ils redeviennent normaux et comme avant [10] [11] [12].

La grippe intestinale

Lorsque on est malade et qu’on se met à vomir de façon répétée, la plupart des gens pense qu’il peut s’agir de deux choses : d’une intoxication alimentaire ou d’une grippe intestinale. L’expression "grippe intestinale" implique que vous auriez été infecté par le virus de la grippe qui ne toucherait que l’estomac ou l’intestin, mais une telle chose n’existe pas !

La grippe intestinale est en fait une gastro-entérite, il s’agit d’une infection virale causée par un norovirus ou un rotavirus. Bien que la grippe soit aussi causée par un virus, ce dernier ne touche que le système respiratoire et pas le système digestif. L’expression de "grippe intestinale" n’a donc pas lieu d’être.

Références :

[1] What Is a Heart Attack ? 2013, Gary H. Gibbons. NIH.

[2] Uniqueness in the forensic identification sciences—Fact or fiction ? Forensic Science International, Vol 206, Iss 1–3, 20 2011, pp 12-18.

[3] The Need for a Research Culture in Forensic Sciences. Jennifer Mnookin et al.58 UCLA L. Rev. 725 (2011).

[4] V. B. Collings, Human Taste Response as a Function of Locus of Stimulation on the Tongue and Soft Palate, Perception & Psychophysics, vol. 16,‎ 1974, p. 169-174.

[5] Proud et al. Gene Expression Profiles during In Vivo Human Rhinovirus Infection : Insights into the Host Response. American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine, 2008 ; 178 (9) : 962.

[6] Thermal effects of whole head submersion in cold water on nonshivering humans. Pretorius T, Bristow GK, Steinman AM, Giesbrecht GG. J. Appl

[7] US Army Survival Manual : FM 21-76 : US Department of the Army, 1970:148.

[8] Christoph T, Muller-Rover S, Audring H, Tobin DJ, Hermes B, Cotsarelis G, et al. The human hair follicle immune system : cellular composition and immune privilege. Br J Dermatol 2000 ;142:862-73.

[9] Paus R, Cotsarelis G. The biology of hair follicles. N Engl J Med 1999 ;341:491-7.

[10] Trotter M. Hair growth and shaving. Anatomical Record 1928 ;37:373-9.

[11] Saitoh M, Uzuka M, Sakamoto M. Human hair cycle. J Invest Dermatol 1970 ;54:65-81.

[12] Lynfield YL, Macwilliams P. Shaving and hair growth. J Invest Dermatol 1970 ;55:170-2.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2018 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |