Accueil du site > Dopage > L’EPO touche les vaisseaux sanguins pour augmenter la tension dans le (...)
L’EPO touche les vaisseaux sanguins pour augmenter la tension dans le cerveau

mercredi 14 décembre 2011

Une recherche publiée dans le journal FASEB [1] suggère que l’EPO (érythropoïétine) pose un sérieux risque aux vaisseaux sanguins dans le cerveau et le corps.

L’érythropoïétine peut être considérée comme une substance dopante pour les athlètes, mais une recherche a montré que cette amélioration de la performance a un coût important, un risque accru de problèmes vasculaires dans le cerveau. Selon cette étude, une utilisation à court ou long terme d’EPO augmente la tension en comprimant les artères, ce qui réduit le flux de sang vers le cerveau. Cette découverte contredit aussi les éléments de preuve précédents suggérant que l’EPO pouvait constituer un traitement viable pour les victimes d’attaque.

"Les résultats de cette étude obligent à accélérer l’examen minutieux des indications actuelles pour l’EPO, et ainsi permettre de mieux déterminer les effets positifs et secondaires de l’EPO pour chaque patient" explique le Dr Peter Rasmussen. "Les recherches futures devraient chercher à développer un agent à base d’EPO comme traitement qui n’ait pas d’effets secondaires négatifs sur les vaisseaux sanguins du cerveau."

Pour faire cette découverte, Rasmussen et ses collègues ont évalué les effets de fortes doses d’EPO limitées pendant trois jours, et de faibles doses d’EPO chroniques pendant 13 semaines sur deux groupes d’hommes en bonne santé. La réceptivité des vaisseaux du cerveau au repos et pendant un exercice de cyclisme, avec ou sans hypoxie, a été analysée.

Les vaisseaux sanguins ont aussi été analysés en utilisant des mesures ultrasons, et en mesurant quelle quantité d’oxygène atteignait le cerveau. Ils ont trouvé qu’une administration prolongée d’EPO augmentait les hématocrites, tandis qu’une administration limitée ne le faisait pas. Ils ont aussi découvert que les deux groupes avaient une augmentation de la compression des vaisseaux sanguins et une plus forte tension artérielle.

"L’érythropoïétine est utilisée par les médecins pour augmenter les globules rouges chez les gens malades qui ne peuvent pas en fabriquer assez : on appelle ça de la médecine honnête. Quand l’EPO est utilisée par des cyclistes en bonne santé et des coureurs pour stimuler leurs performances, on appelle ça de la triche. Nous savons maintenant que les personnes qui utilisent de l’érythropoïétine subrepticement trompent non seulement le chronomètre, mais se trompent elles-mêmes" dit le chercheur. "Non seulement l’EPO est probablement dangereuse chez les athlètes en bonne santé, mais il y a tant d’autres façons d’améliorer son endurance sans drogues."

Références :

[1] Peter Rasmussen, Yu-Sok Kim, Rikke Krogh-Madsen, Carsten Lundby, Niels V. Olsen, Niels H. Secher, Johannes J. van Lieshout. Both acute and prolonged administration of EPO reduce cerebral and systemic vascular conductance in humans. FASEB J. 2011.


| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |