Accueil du site > Nutrition > Suppléments > L’effet des boissons protéinées sur la fabrication de muscle
L’effet des boissons protéinées sur la fabrication de muscle

vendredi 19 août 2011

L’activité physique nécessite des muscles forts et en bonne santé. Heureusement, lorsque les individus font de l’exercice sur une base régulière, leurs muscles passent par un cycle continu de destruction (pendant l’exercice) et de remodelage compensatoire et de croissance (surtout avec la musculation).

Les athlètes ont testé depuis longtemps des méthodes pour augmenter ces réponses physiologiques afin d’augmenter la croissance musculaire. Une de ces aides ergogéniques qui a gagné en popularité est le recours aux boissons et aliments hyperprotéinés pendant et après l’entrainement, avec des boissons enrichies en protéines de petit lait (whey) souvent avalées après le sport.

Plusieurs études ont documenté un effet bénéfique de leur consommation. Ce qui est particulièrement intéressant c’est l’effet de l’acide aminé essentiel leucine contenu dans ces produits. Deux articles, publiés dans l’American Journal of Clinical Nutrition [1] [2], rapportent les résultats de deux études indépendantes, bien qu’avec un échantillon de sujets assez réduit, réalisées pour mieux comprendre comment les acides aminés influencent la synthèse des protéines chez les sportifs de loisir (non professionnels).

Selon le Dr Shelley McGuire : "ces études, et d’autres comme elles, nous permettent de comprendre et d’appliquer quelque-chose que nous savons intrinsèquement : le corps humain fonctionne d’une façon complexe et pourtant totalement logique ! Il est facile de comprendre que le fait de consommer des aliments contenant des protéines de haute qualité (comme le lait) pendant et/ou juste après le sport aidera les muscles à être plus forts. La force musculaire n’apparait pas toute seule, nos muscles ont besoin d’être encouragés (comme c’est le cas avec l’exercice) et nourris (comme c’est le cas quand nous mangeons correctement). Désormais, nous avons plus de preuves scientifiques démontrant ce concept tiré du sens commun."

Dans la première étude, des chercheurs dirigés par Stuart Phillips de l’Université McMaster ont étudié si la synthèse des protéines du muscle après l’exercice était différente quand une grande et unique dose de protéines whey (25g) était consommée immédiatement après l’entrainement, comparée à des doses plus petites (2,5g) consommées 10 fois sur une période plus large. L’idée avec ces petites prises de protéines, était d’imiter la façon dont l’autre protéine de lait (la caséine) est digérée.

Les participants (8 hommes d’âge moyen 22 ans) ont réalisé 8 séries de 8 répétitions sur une machine travaillant les muscles quadriceps (leg-extension) des cuisses ; chaque sujet participait aux deux régimes alimentaires. Dans la seconde étude, dirigée par Stefan Pasiakos de l’Institut de Recherche en Médecine Environnementale de l’Armée, des militaires (7 hommes et 1 femme d’âge moyen 24 ans) ont consommé une boisson riche en protéines (10g de protéines comme acides aminés essentiels) contenant 1,87g ou 3,5g de leucine, tout en faisant du vélo stationnaire. Dans les deux études, la synthèse des protéines des muscles a été évaluée après l’exercice.

Le fait de consommer un grand bol de protéines de petit lait après l’exercice a plus augmenté la synthèse protéique des muscles que quand des petites doses de protéines étaient consommées.

Dans la seconde étude, la synthèse des protéines des muscles était 33% plus importante après la consommation de la protéine riche en leucine qu’après la consommation de la boisson plus faible en leucine.

Les chercheurs de conclure que le métabolisme des muscles après l’exercice peut être manipulé via le régime alimentaire. En termes de timing le plus bénéfique dans la consommation de protéines, la prise immédiatement après l’entrainement semble être le meilleur choix. En outre, la leucine pourrait jouer un rôle particulièrement important dans la stimulation de la croissance musculaire dans la période de récupération juste après l’activité sportive.

Références :

[1] D. W. West, N. A. Burd, V. G. Coffey, S. K. Baker, L. M. Burke, J. A. Hawley, D. R. Moore, T. Stellingwerff, S. M. Phillips. Rapid aminoacidemia enhances myofibrillar protein synthesis and anabolic intramuscular signaling responses after resistance exercise. American Journal of Clinical Nutrition, 2011.

[2] S. M. Pasiakos, H. L. McClung, J. P. McClung, L. M. Margolis, N. E. Andersen, G. J. Cloutier, M. A. Pikosky, J. C. Rood, R. A. Fielding, A. J. Young. Leucine-enriched essential amino acid supplementation during moderate steady state exercise enhances postexercise muscle protein synthesis. American Journal of Clinical Nutrition, 2011.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |