Accueil du site > Santé > L’endurance est plus bénéfique que la musculation pour les filles en (...)
L’endurance est plus bénéfique que la musculation pour les filles en surpoids

dimanche 17 novembre 2013

Le fait de courir et de faire de la machine elliptique a diminué les risques de maladie chez des adolescentes en surcharge pondérale.

Dans la lutte contre l’obésité infantile, une nouvelle recherche montre que l’exercice d’endurance pourrait être un meilleur allié que l’entraînement de musculation pour ce qui est de réduire les risques de maladie chez les jeunes filles en surpoids.

Des chercheurs de l’Hôpital des Enfants de Pittsburgh ont recruté 44 jeunes filles obèses âgées entre 12 et 18 ans, et les ont réparties en trois groupes. Un groupe qui courrait sur un tapis de course ou qui faisait du sport sur une machine elliptique pendant 60 minutes trois fois par semaine pendant trois mois. Un second groupe qui soulevait des poids et des haltères pendant chaque séance d’une heure, et le troisième groupe qui ne faisait pas de sport du tout.

Les résultats ont montré que tandis que les deux formes d’exercice physique provoquaient bien une perte de la graisse corporelle totale, seules les filles qui avaient pratiqué les exercices d’endurance avaient vu des réductions importantes de leur graisse viscérale.

La graisse viscérale réside profondément à l’intérieur du corps, tout autour des organes internes, et elle diffère de la couche de graisse qui se trouve directement sous la peau. Alors que des quantités excessives de ces deux sortes de graisse peuvent avoir ces conséquences négatives sur la santé, c’est la graisse viscérale qui augmente considérablement les risques de maladies cardiovasculaires, d’attaque et de diabète.

Dans cette étude, les filles du groupe qui ont fait de l’exercice d’endurance étaient aussi les seules qui avaient amélioré leur sensibilité à l’insuline, qui est un facteur de risque pour le diabète de type 2 associé à l’obésité ou à la surcharge pondérale.

Anecdotiquement, les chercheurs ont aussi noté que les filles qui ont couru ou utilisé la machine elliptique semblaient avoir eu plus de plaisir à faire du sport que les filles qui avaient fait de la musculation.

"Étant donné les améliorations supérieures de la santé métabolique avec l’exercice d’endurance et le facteur plaisir, nous recommandons l’endurance comme mode d’exercice physique pour les adolescentes de ce groupe d’âge" concluent logiquement les chercheurs de cette étude.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2018 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |