Accueil du site > Fitness > L’entrainement du week-end est-il suffisant ?
L’entrainement du week-end est-il suffisant ?

mercredi 1er février 2017

Il n’y a aucun doute que l’activité physique est bonne pour la santé, mais la quantité optimale d’exercice à faire fait toujours l’objet de débats. La recommandation généralement acceptée est que nous devons faire au moins 150 minutes d’exercice modéré par semaine, ou 75 minutes à intensité vigoureuse. Tandis que certaines personnes préfèrent faire leur activité physique de la semaine en une ou deux séances (le week-end de préférence), d’autres aiment la répartir le long de la semaine, comme marcher 30 minutes par jour.

Bien qu’il puisse sembler plus facile de placer et de respecter des séances de sports moins fréquentes dans un emploi du temps bien chargé, on ne savait pas grand-chose des effets sur la santé d’un mode d’entrainement limité aux deux jours du weekend. Dans une étude récente [1], des scientifiques ont justement cherché à déterminer les effets sur la santé d’un entrainement physique limité aux week-ends.

Pour ce faire, ils ont enregistré l’activité physique de 63 591 adultes d’Angleterre et d’Ecosse sur une période de 12 ans. Pendant ce temps, 8 802 personnes sont décédées. Ils ont trouvé que le risque de décès toutes causes était plus faible d’environ 30 % chez les adultes qui faisaient du sport seulement les week-ends par rapport aux adultes inactifs.

Il y a de bonnes raisons de penser qu’il faut régulièrement faire de l’exercice physique, plusieurs fois par semaine, car chaque séance d’exercice améliore la tension artérielle, les niveaux de cholestérol et le métabolisme du glucose pendant un jour ou deux après le sport. Cependant, cette étude a aussi découvert qu’il y avait peu de différences entre les sportifs réguliers et les sportifs du weekend. En d’autres termes, les gens qui choisissaient de marcher modérément pendant trente minutes sur cinq jours dans la semaine en tiraient des bénéfices identiques à ceux qui préféraient faire une marche plus longue de 150 minutes chaque semaine.

Cependant cette étude était observationnelle, elle ne peut donc pas en conclure que c’est l’activité physique qui est la cause de la bonne santé, ni expliquer pourquoi l’exercice est bénéfique. Cependant, les chercheurs ont bien pris soin de contrôler et de neutraliser tous les facteurs qui pouvaient expliquer autrement ces résultats. C’est-à-dire que les gens physiquement actifs pourraient avoir des styles de vie plus sains en général, comme une meilleure alimentation, sans tabagisme ni alcool, et ils pourraient aussi avoir une santé plus solide. Afin de s’assurer que la mauvaise santé ne conduisait pas certaines personnes à faire moins d’exercice et à décéder plus tôt, les chercheurs ont écarté les données sur les individus qui sont décédés les deux premières années du suivi pour rendre ainsi leurs résultats scientifiquement plus solides.

La qualité de l’exercice semble être importante

Les études expérimentales montrent que l’exercice améliore la condition physique et l’endurance, ainsi que d’autres facteurs de risque importants de maladies chroniques [2]. Les sportifs du week-end dans cette étude faisaient une grande partie de leurs exercices physiques à une intensité vigoureuse, et la qualité pourrait donc être plus importante de la quantité. L’exercice de forte intensité améliore l’endurance [3] plus que la même quantité d’exercice réalisée à une intensité modérée, et deux séances d’exercice très intensif par semaine sont suffisantes pour maintenir un bon niveau de condition physique et d’endurance.

Nous entendons souvent dire que le fait de faire du sport seulement les weekends est plus risqué pour les blessures et les problèmes de santé. Les personnes qui font du sport pour la première fois ou après une longue période d’inactivité doivent s’y remettre progressivement. Il faut par exemple commencer avec une activité modérée comme la marche, car celle-ci est associée à un risque de blessures plus faible et il est important de poser des objectifs réalistes qui déclenchent la motivation et établissent la confiance. Les adultes, à partir de quarante ans et au-delà, devraient faire au moins 12 semaines d’exercice modéré avant de se lancer dans un type d’exercice plus vigoureux.

Le message est donc simple, toute activité physique est bonne à faire !

Références :

[1] Association of “Weekend Warrior” and Other Leisure Time Physical Activity Patterns With Risks for All-Cause, Cardiovascular Disease, and Cancer Mortality. JAMA Intern Med, 2017.

[2] Circulation. 2016 Dec 13 ;134(24):e653-e699. Importance of Assessing Cardiorespiratory Fitness in Clinical Practice : A Case for Fitness as a Clinical Vital Sign : A Scientific Statement From the American Heart Association.

[3] Med Sci Sports Exerc. 2008 Jul ;40(7):1336-43. Effect of Intensity of Aerobic. Training on VO2max.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2017 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |