Accueil du site > Santé > L’exercice contrecarre les effets négatifs de la reprise de poids
L’exercice contrecarre les effets négatifs de la reprise de poids

vendredi 5 mars 2010

Les individus qui reprennent du poids devraient faire du sport afin de conserver les bénéfices à la santé de leur perte de poids.

Avec un taux d’obésité en augmentation chez les adultes et les enfants, des problèmes de santé comme le diabète et les maladies cardiovasculaires deviennent une réalité fréquente. Bien que l’obésité en soi soit un facteur de risque majeur pour la maladie, la plupart de la menace pourrait être associée à un ensemble de facteurs de risque appelés le syndrome métabolique.

Perdre du poids peut améliorer la santé et réduire ces facteurs de risque, mais beaucoup de gens ont des difficultés pour conserver cette perte de poids. Des chercheurs de l’Université du Missouri ont découvert que faire du sport pendant la reprise de poids peut permettre de garder ces améliorations de la santé métabolique et vis-à-vis des risques de maladie.

Dans cette étude, les individus qui ne faisaient pas de sport pendant leur reprise de poids ont vécu une détérioration significative de la santé métabolique, alors que ceux qui en faisaient ont conservé ces améliorations dans pratiquement tous les domaines. L’étude, dirigée par Tom Thomas, professeur au Département de Nutrition et Physiologie de l’Exercice du Collège des Sciences Environnementales Humaines, a examiné le rôle de l’exercice sur les effets négatifs de la reprise de poids sur le syndrome métabolique et la santé en général [1].

"Bien que de nombreuses personnes réussissent à perdre du poids grâce à leur régime et à l’exercice, la majorité d’entre elles rechutent et reprendront le poids perdu" dit Thomas. "Les résultats de cette étude indiquent que reprendre du poids est très dommageable ; cependant, le sport peut contrecarrer ces effets négatifs. Les résultats confirment la recommandation qui est de continuer de faire du sport après la perte de poids, même si le poids perdu et repris."

Dans l’étude, des hommes et des femmes en surpoids, avec des caractéristiques mesurées de syndrome métabolique, ont suivi un régime et un plan d’exercices qui comprenait des exercices supervisés cinq jours par semaine, pendant 4 à 6 mois. Après avoir perdu du poids, les participants suivaient un programme de reprise de poids et étaient séparés en deux groupes, un qui faisait du sport et un autre qui n’en faisait plus.

Le groupe sans exercice a vécu une rapide détérioration de sa perte de poids, y compris des bénéfices qui lui étaient associés sur la santé métabolique. Le groupe faisant du sport a conservé ses améliorations dans presque toutes les mesures comme le cholestérol LDL et HDL, la consommation d’oxygène (VO2max), la tension sanguine et le glucose. Cependant, le sport n’a pas permis de conserver la baisse de cholestérol sanguin ni la perte de graisse abdominale.

"Il est clair que le message pour perdre du poids ne marche pas parce que beaucoup de monde reprend le poids perdu, le nouveau message à passer est de continuer de faire du sport et conserver votre poids afin de réduire les risques de maladie, pour améliorer la santé générale" dit Thomas. "Ne vous inquiétez pas tant que ça de perdre du poids, mais concentrez-vous sur le sport et le maintien de votre poids actuel", ajoute-t-il.

Références :

[1] Exercise and the Metabolic Syndrome with Weight Regain. Journal of Applied Physiology


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |