Accueil du site > Nutrition > L’exercice ne fait pas manger plus
L’exercice ne fait pas manger plus

samedi 18 janvier 2014

La recherche apporte des preuves finalement assez maigres montrant que les sujets mangent plus après avoir fait de l’exercice physique.

Avec des dépenses de santé au plus mal depuis des années, il est fort utile de savoir si le sport peut aider à faire baisser les taux d’obésité, ce qui peut couter des millions à la Sécurité Sociale. Or une analyse de la recherche [1] s’est attachée à répondre une question que de nombreux coureurs se posent : est-ce que le sport me fait manger plus que ce que je mangerais si je ne faisais pas de sport ?

Les chercheurs de conclure : "on croit souvent que les individus augmentent leur consommation calorique en réponse à l’activité physique ou suite à un entrainement sportif. Cependant, nous n’avons globalement pas trouvé de preuve consistante et consensuelle qu’une augmentation de l’activité physique ou que le sport avait un impact sur les apports énergétiques".

En d’autres termes, la plupart des sportifs ne compensent pas en mangeant plus que d’habitude après avoir fait de l’exercice. C’est une bonne nouvelle pour quiconque essaye de maigrir.

Leur analyse a porté sur 99 études qui avaient suivi cinq protocoles scientifiques différents, et dont avaient découlés plusieurs résultats. De nouveau, en moyenne, il n’y avait pas d’augmentation de la consommation de calories dans 59%, 69%, 50%, 92% et 75% des cinq sortes d’études.

Parmi les 24 études randomisées, considérées comme étant le meilleur type d’étude dans sa conception, 18 études (soit 75%) n’avaient pas rapporté d’augmentation de la consommation de calories après l’exercice physique, tandis que seule 1 étude (soit 4%) avait révélé avoir vu la consommation calorique des sujets augmenter. Ces résultats sont globalement en phase avec une récente méta-analyse sur la consommation de calories après le sport.

L’équipe de recherche de l’Université du Kansas a aussi découvert que différents programmes d’exercice ne produisaient pas différents résultats. Ceux-ci comprenaient différents facteurs tels que de l’endurance contre de la musculation, l’intensité et la durée de l’exercice. De la même manière, l’exercice ne modifie pas les pratiques alimentaires typiques des sujets. "Nous n’avons pas trouvé de preuve consistante d’un effet de l’exercice physique sur la consommation alimentaire" écrivent les chercheurs.

Les scientifiques notaient que plusieurs études sur la perte de poids avaient montré que l’exercice physique était une bonne façon de maigrir en perdant de la graisse, et non du muscle. Car cela tend à maintenir le taux métabolique au repos à un niveau plus élevé. "Ces facteurs pourraient permettre de maintenir son poids de corps à long terme après avoir maigri" notent les chercheurs.

Références :

[1] Donnelly JE, Herrmann SD, Lambourne K, Szabo AN, Honas JJ, et al. (2014) Does Increased Exercise or Physical Activity Alter Ad-Libitum Daily Energy Intake or Macronutrient Composition in Healthy Adults ? A Systematic Review. PLoS ONE 9(1) : e83498. doi:10.1371/journal.pone.0083498


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2018 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |