Accueil du site > Physiologie > L’inactivité fait rapidement perdre de la force musculaire
L’inactivité fait rapidement perdre de la force musculaire

mercredi 1er juillet 2015

Une recherche montre qu’il suffit de deux semaines sans utiliser ses jambes chez les jeunes pour qu’ils perdent un tiers de leur force musculaire, ce qui les met au même niveau qu’une personne qui est de 40 à 50 ans leur ainé [1].

On répète sans cesse qu’il faut rester physiquement actif et faire du sport tous les jours. Mais à quelle vitesse perd-on réellement notre force musculaire et notre masse musculaire si nous passons d’un état moyennement actif à un état très inactif ? Comme par exemple suite à une blessure, une maladie ou tout simplement en s’accordant des vacances très reposantes. Des chercheurs de l’Université de Copenhague ont examiné ce qui arrive aux muscles chez les hommes jeunes et plus vieux après une période de forte inactivité, comme cela peut être le cas quand on se retrouve avec une jambe dans le plâtre.

Les jeunes comme les vieux perdent de la force musculaire

"Nos expériences montrent que l’inactivité affecte la force musculaire autant chez les jeunes que chez les plus âgés. Le fait d’avoir une jambe immobilisée pendant deux semaines produit une perte d’un tiers de la force musculaire chez les jeunes, tandis que les plus vieux perdent environ un quart de leur force. Un jeune homme qui est immobilisé pendant deux semaines perd de la force musculaire dans sa jambe comme s’il vieillissait de 40 à 50 ans," explique le Dr Andreas Vigelsoe de l’Université de Copenhague.

Les jeunes perdent deux fois plus de masse musculaire

Avec l’âge, notre masse musculaire totale diminue, ce qui explique pourquoi les jeunes ont environ un kilogramme de masse musculaire de plus dans chaque jambe que les hommes plus âgés. Les deux groupes perdent de la masse musculaire quand ils sont immobilisés pendant deux semaines, les jeunes perdent 485 grammes en moyenne, alors que les plus vieux perdent environ 250 grammes. La forme physique des participants a aussi diminué pendant que leur jambe était immobilisée.

"Plus vous avez de masse musculaire et plus vous en perdez. Ce qui veut dire que si vous avez une bonne condition physique et que vous vous blessez, vous êtes susceptible de perdre plus de muscle que quelqu’un qui n’est pas en bonne condition physique sur la même période de temps. Mais même si les adultes les plus âgés perdent moins de masse de muscle et que leur niveau de forme physique est légèrement moins diminué que chez les plus jeunes, la perte de masse musculaire est vraisemblablement plus critique pour les personnes plus âgées, parce qu’elle est susceptible d’avoir un impact plus important sur leur santé en général et sur la qualité de leur vie," explique Martin Gram, chercheur.

Faire du vélo ne suffit pas

Après deux semaines d’immobilisation, les participants se sont entrainés sur un vélo 3 à 4 fois par semaine pendant six semaines.

"Malheureusement, le fait de faire du vélo n’est pas suffisant pour que les participants récupèrent leur force musculaire originale. Le vélo est cependant suffisant pour aider les gens à récupérer la masse musculaire perdue et atteindre leur condition physique précédente. Mais si vous voulez récupérer votre force musculaire après une période d’inactivité, vous aurez besoin d’ajouter un entrainement de musculation," expliquent les chercheurs.

"Il est intéressant de noter que l’inactivité cause une perte de masse musculaire très rapide. Il faut en fait trois fois plus de temps pour récupérer sa masse musculaire perdue que le temps resté inactif. Ceci pourrait venir du fait que quand vous êtes inactif, vous l’êtes pendant 24 heures par jour," conclut Gram.

Références :

[1] Andreas Vigelsoe, PhD et al. Six weeks’ aerobic retraining after two weeks’ immobilization restores leg lean mass and aerobic capacity but does not fully rehabilitate leg strenght in young and older men. Journal of Rehabilitation Medicine, June 2015.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |