Accueil du site > Santé > La faculté de se concentrer diminue avec l’âge
La faculté de se concentrer diminue avec l’âge

jeudi 4 novembre 2010

Une étude de l’Université de Toronto, publiée dans le Journal of Neuroscience [1], a montré que l’attention visuelle, cette capacité du cerveau de filtrer et d’évacuer sélectivement l’information inutile ou indésirable de la conscience, diminue avec l’âge, faisant que les adultes plus âgés sont moins capables de se débarrasser de l’information non pertinente ou encombrante.

Cette "faiblesse", associée à l’âge, du filtre de l’attention impacte fondamentalement la façon dont l’information visuelle est encodée dans la mémoire. Les adultes les plus vieux avec une attention visuelle altérée ont une meilleure mémoire de l’information "non pertinente".

Dans cette étude, l’équipe de recherche a examiné des images de cerveaux, en utilisant l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf), d’un groupe de jeunes adultes (âge moyen de 22 ans) et des adultes plus vieux (âge moyen de 77 ans) pendant qu’ils regardaient des images de visages et de lieux imbriqués (maisons et bâtiments). On a demandé aux participants de ne se concentrer que sur les visages, et d’identifier le sexe de la personne. Même s’ils pouvaient voir le lieu dans l’image, il n’était pas utile à la tâche en cours.

"Chez les jeunes, la région du cerveau qui traitait les visages était active, tandis que la région du cerveau affectée au traitement des lieux ne l’était pas" dit Taylor Schmitz, auteur principal de la recherche.

"Cependant, les régions cérébrales des visages et des lieux étaient toutes deux actives chez les personnes âgées. Ceci signifie que même aux premières étapes de la perception, les adultes les plus vieux étaient moins capables de filtrer l’information polluante. En outre, dans un test de mémoire surprise de 10 minutes après le scan, les adultes les plus âgés étaient plus en mesure de reconnaitre quel visage était associé à l’origine à quelle maison."

Ces résultats suggèrent que dans des conditions exigeant de l’attention, comme chercher des clés sur une table en désordre, les problèmes, relatifs à l’âge, de "concentration" sur un objet désiré pourraient être associés à la façon par laquelle l’information est sélectionnée et traitée dans les régions sensorielles du cerveau.

L’information sensorielle pertinente, les clés, et l’information non-pertinente, le désordre, sont toutes deux perçues et encodées plus ou moins également. Chez les adultes les plus âgés, ces changements de l’attention visuelle pourraient globalement influencer plusieurs des déficits cognitifs typiquement observés avec l’âge, tout particulièrement la mémoire.

Références :

[1] Failing to Ignore : Paradoxical Neural Effects of Perceptual Load on Early Attentional Selection in Normal Aging. Eve De Rosa, Taylor Schmitz, Frederick Cheng. Journal of Neuroscience, 2010 ; 30 : 14750 -14758.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |