Accueil du site > Calvitie > La génétique plutôt que le stress pour les cheveux blancs
La génétique plutôt que le stress pour les cheveux blancs

jeudi 2 décembre 2010

Une recherche a découvert que les femmes qui se voient devenir grisonnantes devraient plus blâmer leurs parents que leurs styles de vie stressants.

Des scientifiques ont étudié plus de 200 jumelles identiques ou non âgées entre 59 et 81 ans. Ils ont trouvé qu’il y avait peu de différence entre la couleur que prenaient les cheveux de sœurs jumelles identiques avec l’âge, ce qui implique que leurs styles de vie différents ou leur éducation avaient peu d’impact.

Parmi les frères et sœurs non identiques qui avaient des niveaux différents de cheveux gris, 90% des cas pouvaient être attribués à des facteurs génétiques différents, d’après les chercheurs d’Unilever qui ont réalisé cette recherche publiée dans le journal PLoS ONE [1].

Ils ont aussi trouvé que les jumeaux identiques vivaient des niveaux similaires de chute des cheveux sur le front, alors que les jumelles non identiques se ressemblaient moins, indiquant que des facteurs génétiques sont donc principalement à blâmer.

Il y avait cependant peu de corrélations entre la quantité dans l’éclaircissement de la chevelure du dessus de la tête souvent vécue chez les jumeaux, suggérant que cela est davantage déterminé par des facteurs environnementaux et le style de vie.

"Cette étude nous offre une vision fascinante sur la raison pour laquelle les cheveux des femmes blanchissent, et cela suggère que les facteurs environnementaux ne sont pas aussi importants que ce qu’on croyait" dit David Gunn, scientifique chez Unilever.

"Il est aussi intéressant de voir que les facteurs génétiques que nous avons trouvés ont une forte influence sur la disparition des cheveux du front des femmes alors que, au contraire, les facteurs environnementaux et le style de vie étaient les causes prédominantes de la dispersion des cheveux des femmes au-dessus de la tête. Bien entendu, le challenge pour nous est maintenant de trouver quels sont les facteurs environnementaux et du style de vie qui les causent."

Références :

[1] Why Some Women Look Young for Their Age. PLoS ONE 4(12) : e8021.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |