Accueil du site > Nutrition > Suppléments > La glucosamine n’empêche pas la détérioration du cartilage ni ne soulage la (...)
La glucosamine n’empêche pas la détérioration du cartilage ni ne soulage la douleur

mardi 11 mars 2014

Certains sportifs, ou anciens sportifs, qui ont beaucoup sollicité leurs articulations ont senti celles-ci se dégrader avec le temps à cause de mouvements répétitifs et de chocs récurrents. C’est l’apparition des douleurs chroniques qui peuvent s’avérer handicapantes, associées à la recherche de remèdes.

Une étude, publiée dans le journal scientifique Arthritis & Rheumatology [1], a découvert que le fait de prendre des suppléments à avaler de glucosamine n’était pas associé à une réduction de la détérioration du cartilage du genou chez les personnes qui souffrent de douleur chronique au genou. En effet, la glucosamine ne réduit pas la douleur ni n’améliore les lésions de la moelle osseuse du genou - plus communément connues sous le nom d’ecchymose osseuse, et dont on pense qu’elles sont à l’origine de la douleur causée par l’arthrose.

Plusieurs millions de patients sont touchés par l’arthrose, qui est la forme la plus fréquente d’arthrite et qui est l’une des principales causes d’handicap chez les personnes âgées. Les patients qui en souffrent cherchent parfois toutes sortes de thérapies alternatives pour traiter leur douleur articulaire et leur arthrite, et le second produit naturel le plus souvent utilisé est la glucosamine. Un sondage Gallup de 2007 aux États-Unis a rapporté que 10% des individus de plus de 18 ans utilisaient de la glucosamine, un marché de plusieurs milliards d’euros.

Pour cette étude en double aveugle, contrôlée contre placébo, le Dr Kent Kwoh de l’Université de l’Arizona et ses collègues ont enrôlé 20 participants qui souffraient de douleur légère sur l’un de leurs genoux. Les participants ont été répartis au hasard et traités quotidiennement avec 150 mg de chlorhydrate de Glucosamine dilué dans une bouteille d’un demi-litre de limonade sans sucre, ou avec un placébo pendant 24 semaines. L’imagerie par résonance magnétique (IRM) a été utilisée pour évaluer les dégâts du cartilage osseux.

Les résultats n’ont pas montré d’amélioration des dommages cartilagineux chez les participants du groupe qui prenait la glucosamine par rapport au groupe placébo. Les chercheurs n’ont pas rapporté de changements dans les lésions de la moelle osseuse dans 70% des genoux, 18% des genoux ont empiré et 10% se sont améliorés. Le groupe de contrôle a vécu des améliorations plus importantes des lésions de la moelle osseuse comparé aux participants qui ont été traités, mais aucun groupe n’a affiché d’aggravation de ses lésions de la moelle osseuse. En outre, la glucosamine n’a pas réduit non plus l’excrétion urinaire de télopeptides C du collagène de type II, qui est un indicateur de la destruction cartilagineuse.

Cette étude sur les articulations et la glucosamine est la première du genre à avoir étudié si les compléments alimentaires de glucosamine permettaient de prévenir toute dégradation du cartilage osseux ou des lésions de la moelle osseuse. Le Dr Kwoh de conclure "notre étude n’a pas trouvé d’éléments de preuve confirmant le fait que boire de la glucosamine réduisait les dommages causés aux genoux, ni ne soulageait la douleur, ni n’améliorait le fonctionnement articulatoire chez les individus qui souffrent de douleur chronique au genou."

Références :

[1] The Joints on Glucosamine (Jog) Study : The Effect of Oral Glucosamine on Joint Structure, A Randomized Trial. C. Kent Kwoh, Frank W. Roemer, Michael J. Hannon, Carolyn E. Moore, John M. Jakicic, Ali Guermazi, Stephanie M. Green, Rhobert W. Evans and Robert Boudreau. Arthritis & Rheumatology ; 2014, (DOI : 10.1002/art.38314).


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |