Accueil du site > Matériel > La machine elliptique est-elle aussi efficace que courir ?
La machine elliptique est-elle aussi efficace que courir ?

mardi 21 août 2012

Ils sont des millions à utiliser régulièrement une machine elliptique, que ce soit à la maison ou en salle de gym, pour garder la forme ou éliminer des formes, matériel de pseudo-jogging à faible impact devenu fort populaire en quelques années. Mais les chercheurs débattent toujours pour savoir comment le mouvement elliptique se positionne vis-à-vis des exercices rivaux à plus fort impact, s’il permet réellement de réduire le risque de blessure et si l’entrainement sur un elliptique est véritablement efficace et difficile.

Quelques études de 2005 illustrent le débat en cours. Dans l’une d’elles [1], des chercheurs de l’Université de Scranton ont demandé à des volontaires de faire de l’exercice à un niveau qu’ils ressentaient comme "difficile" soit sur un tapis de course soit sur une machine elliptique. Les sujets testés avaient un rythme cardiaque plus élevé et ont brûlé plus d’énergie sur le tapis de course, ce qui suggère qu’ils ont inconsciemment choisi de pousser plus dur quand ils courraient.

Au contraire, quand des chercheurs de l’Université de l’Idaho [2] avaient des volontaires qui ont fait de l’exercice physique à un rythme cardiaque et à des niveaux de consommation d’énergie égaux sur une machine elliptique, un tapis de course et un vélo stationnaire, les volontaires ont rapporté que l’elliptique leur semblait plus facile. Des études suivantes n’ont pas réussi à clore le débat, ce qui laisse entendre que les différences existantes sont probablement trop faibles pour pouvoir être prises en compte.

Une étude Irlandaise, publiée dans le Journal of Sport Medicine & Physical Fitness [3], est la seule à s’être attaquée aux résultats pratiques qui concernent la plupart des gens : la forme physique et la perte de poids. Un groupe de 24 femmes a suivi un programme d’entrainement de 12 semaines en utilisant un elliptique, un tapis de cours ou une machine à steps (stepper). La forme cardiovasculaire s’est améliorée et le pourcentage de graisse corporelle a diminué dans des proportions identiques dans les trois groupes, confirmant que les différences de consommation des calories entre ces machines ne sont pas importantes.

Il y a cependant de réelles différences. Une étude [4] de la scientifique du sport Kathleen Knutzen de l’Université Western Wasinghton a utilisé des machines elliptiques avec des plaques de force placées sur les pédales afin de déterminer que, même à une allure rapide, les forces des muscles des jambes étaient comparables à la marche, et deux ou trois fois plus faibles que la course à pieds. "C’est vraiment utile si vous êtes sujet aux blessures répétitives dues au stress" concluait Knutzen.

Mais la contrainte de l’allure de l’elliptique sur les muscles est différente de celle de la course à pieds libre, comme les sont les différences entre le fait de soulever des poids libres (barres et haltères) et d’utiliser une machine de musculation à charges automatiques. Cela signifie que les machines elliptiques ne seront jamais un substitut parfait à la course à pieds, bien que ce soit une activité d’entrainement idéale pour les coureurs blessés dont les blessures bénéficieront d’un ensemble de mouvements légèrement différents.

L’elliptique offre aussi l’opportunité d’impliquer le haut du corps en faisant pomper les bras via les poignées de l’appareil, bien que des études aient suggéré que la plupart des gens les utilisent principalement pour leur équilibre. Des chercheurs de l’Université Barry en Floride [5] ont découvert que le fait d’utiliser les poignées ne représentait qu’une toute petite différence dans la consommation des calories et de l’effort perçu, et aucune différence du rythme cardiaque. De nouveau, les deux actions sont suffisamment différentes pour qu’en les alternant cela permette de durer plus longtemps, et donc d’avoir un meilleur entrainement en utilisant un elliptique.

En définitive, la machine elliptique est un bon moyen pour rester en forme. Mais il faut dire qu’elle est surtout utile pour développer ou maintenir des types de mouvements utilisés dans le cadre de la vie. Ainsi, à moins que votre objectif soit de devenir un maître dans l’art de bouger vos bras et vos jambes dans un mouvement d’ellipse, il sera utile d’inclure des activités plus fonctionnelles telles que la marche, la course à pieds ou le vélo. La recommandation étant de changer et de ne pas toujours faire la même chose.

Références :

[1] Michael Desch et al. Cardiometabolic comparison of elliptical and treadmill exercise responses. Medicine & Science in Sports & Exercise, 2005, 37(5), S105.

[2] N. Hughes at al. Ratings of perceived exertion during elliptical trainer, treadmill and recumbent bike exercise. Medicine & Science in Sports & Exercise, 2005, 37(5), S103.

[3] Egana et Donne. Physiological changes following a 12 week gym based stair-climbing, elliptical trainer and treadmill running program in females. Journal of Sport Medicine & Physical Fitness, 44(2), 141-146.

[4] K. Knutzen et al. Comparison of quadriceps femoris activation during elliptical and treadmill exercises in athletes with patellofemoral pain. Medicine & Science in Sports & Exercise, 2006, 38(5), S498.

[5] C. Mier, Y. Feito. Metabolic cost of stride rate, resistance, and combined use of arms and legs on the elliptical trainer. Research Quarterly for Exercise and Sport, 2006, 77(4), 507-513.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2018 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |