Accueil du site > Physiologie > La masse grasse aide la construction des os
La masse grasse aide la construction des os

jeudi 7 janvier 2010

La masse grasse aide à construire les os chez les filles, une réduction excessive de cette graisse pourrait augmenter les risques d’ostéoporose.

Selon une étude publiée dans le Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism (JCEM) [1], la masse grasse a son importance pour augmenter la taille des os et leur grosseur, mais cet effet apparaît être plus fort chez les filles que chez les garçons.

La masse maigre est l’un des déterminants les plus forts de la masse osseuse. Jusqu’à maintenant, on ne savait pas trop si la masse grasse et la masse maigre différaient dans leur influence sur le développement des os chez les filles et les garçons. Des résultats d’autres études préalables avaient été contradictoires sur l’impact positif, ou négatif, du développement osseux. Cette étude montre que la masse grasse est un fort stimulant pour l’accumulation de la masse osseuse corticale (la couche extérieure et dure de l’os) chez les filles.

Les chercheurs ont utilisé l’absorptiométrie duale aux rayons-X pour déterminer la masse grasse et la masse maigre corporelle totale, et la tomographie périphérique quantitative par ordinateur pour mesurer la masse osseuse corticale du tibia de 4005 garçons et filles d’âge moyen de 15,5 ans. Bien que la masse maigre fût le déterminant majeur de la masse osseuse, la masse grasse exerçait aussi une influence positive importante, particulièrement chez les filles, chez lesquelles l’effet était approximativement 70% plus important que chez les garçons.

"L’effet de la masse grasse sur la masse des os apparait être le plus fort chez les filles" dit Jonathan Tobias, de L’université de Bristol au Royaume-Uni. "Les filles ont clairement plus de masse grasse que les garçons, et nos résultats montrent que tandis que la masse maigre chez les garçons contribue plus à leur masse osseuse corticale, cet effet est partiellement contrecarré par la masse grasse chez les filles."

"La masse grasse chez les filles pendant la puberté pourrait avoir un impact à long terme sur la santé des os quand elles grandissent vers l’âge adulte" dit Tobias. "Une réduction excessive de la masse grasse pourrait avoir des effets secondaires sur le développement du squelette, particulièrement chez les filles, conduisant à un risque accru d’ostéoporose plus tard."

Références :

[1] Fat mass exerts a greater effect on cortical bone mass in girls than boys. Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism (JCEM)


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |