Accueil du site > Nutrition > Suppléments > La pilule de rêve pour les feignants ?
La pilule de rêve pour les feignants ?

vendredi 29 août 2008

Une équipe de scientifiques de l’Institut Salk près de San Diego, dirigée par Ronald Evans spécialiste réputé des hormones, ont découvert que deux médicaments "reproduisaient remarquablement certains des bénéfices de l"exercice". Par exemple, certaines souris un peu paresseuses à qui ont donnait un des médicaments pendant un mois sans leur faire faire d’exercice, ont pu augmenter la distance parcourue sur un tapis roulant de 44%.

Ceci signifie que si vous aviez du mal à vous bouger de votre canapé pour attraper votre télécommande, avec cette pilule vous seriez capable de dépasser vos limites pour aller jusqu’à la cuisine et en revenir avec une bonne grosse glace, et tout ça sans plus d’effort...

Cela dit, ne jetez pas encore vos baskets. L’étude sur la "pilule de l’exercice", publiée dans l’édition du 8 août du journal Cell [1], est peut-être prometteuse, mais c’est oublier un peu vite comment l’exercice améliore votre santé [2].

L’exercice apporte de si nombreux bénéfices qu’il est ridicule de penser qu’une pilule puisse être capable de le remplacer. Dans l’étude d’Evans, deux médicaments, Aicar et GW1516, travaillent au niveau cellulaire pour brûler les graisses et augmenter l’endurance musculaire chez la souris, "reproduisant presque parfaitement ce que l’exercice peut produire". C’est impressionnant, mais il ne s’agit que de deux des nombreux bénéfices apportés par l’exercice régulier.

Comme la souris, dont les muscles ressemblent remarquablement aux nôtres, les gens qui ne font jamais d’exercice et qui s’essoufflent rapidement pourraient peut-être se rendre compte qu’ils peuvent courir plus de 2 kilomètres ... après avoir avalé leurs pilules pendant quatre semaines. Mais ont-ils les genoux et les hanches armés pour ce faire ? Sans entraînement, vos articulations pourraient ne pas être conditionnées pour pouvoir vous porter sur la distance où vos muscles vous emmèneront.

Vous pourriez aussi faire une crise cardiaque, si votre système circulatoire n’est pas préparé à réaliser la tâche de pomper le sang à cause d’artères trop faibles ou trop obstruées. Avec des exercices réguliers suivent toute une cascade d’effets, comme la libération d’acide nitrique dans le sang afin d’ouvrir les artères.

Virtuellement, vous pourriez sembler en bonne forme avec une pilule brûlant la graisse et créant du muscle. Mais le reste à l’intérieur ne suivra pas et restera avarié.

La liste des bénéfices est loin de s’arrêter la, qui n’ont pas été testés par l’étude en question :

  • Diminution du rythme cardiaque au repos et pendant l’exercice,
  • Augmentation du volume sanguin pendant l’exercice,
  • Augmentation du rendement cardiaque maximal,
  • Réduction de la pression artérielle et amélioration des artères,
  • Augmentation de la capacité aérobique,
  • Renforcement des os et réduction de l’ostéoporose,
  • Réduction des douleurs articulatoires, etc...

Pas plus que la prévention des risques de maladies chroniques dus à une trop longue période d’inactivité.

Les médias sont sans doute allés un peu vite en besogne en qualifiant cette pilule de "pilule du sport", tant ce que fait le sport pour la santé est loin de se limiter aux conclusions de cette étude.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |