Accueil du site > Physiologie > La position pour atténuer les douleurs au genou en courant
La position pour atténuer les douleurs au genou en courant

mardi 21 octobre 2014

D’après une étude publiée dans le Journal of Orthopaedic & Sports Physical Therapy [1]. Le fait de courir en penchant le buste du corps légèrement en avant a pour conséquence d’exercer moins de tension sur l’articulation patella-fémorale, et pourrait de ce fait soulager les douleurs aux genoux.

Vingt-quatre coureurs qui n’avaient pas de douleurs aux genoux dans le passé ont couru à plus de 12 km/h en prenant trois postures différentes du tronc : une position au choix, une position penchée (légèrement en avant) et une tout droit. Les chercheurs ont mesuré le mouvement du buste des coureurs ainsi que leurs genoux, les forces appliquées au sol et l’activité dans certains muscles des cuisses. Ils ont ensuite combiné ces mesures pour obtenir un baromètre global du stress appliqué aux articulations des genoux.

L’angle de flexion moyen du buste dans le style de course à pied choisi par le coureur lui-même était de 7,3 degrés. Le résultat significatif de cette condition était que les coureurs qui étaient les moins penchés avaient le plus de stress sur les genoux, et vice-versa.

Quand on demandait aux coureurs de modifier consciencieusement la position de leur buste, la différence de stress sur les genoux devenait même encore plus prononcée.

"En moyenne, une augmentation de l’angle de flexion du tronc de 6,8 degrés avait pour conséquence une diminution de 6 % du stress maximal sur l’articulation patella-fémorale, tandis qu’une diminution de 3,3 degrés de l’angle de flexion du buste provoquait une augmentation de 7,4 % de ce même stress", rapportent les chercheurs.

Comme noté plus haut, les coureurs n’avaient pas mal aux genoux à l’époque de l’étude. La recherche a mesuré le stress sur les articulations des genoux des coureurs, et non pas les comptes-rendus des coureurs sur ce qu’ils ressentaient quand ils couraient en modifiant la position de leur buste.

Les résultats de cette étude sont en ligne avec un consensus qui va croissant qui montre que certains domaines courants de l’inconfort pendant la course à pied peuvent être traités par certaines petites modifications.

Par exemple, le fait de courir en frappant le sol avec le talon est associé à des forces de charge plus importantes sur le genou que lorsqu’on coure en frappant le sol avec le milieu du pied. Certains médecins du sport recommandent que les individus qui ont mal au genou essayent de courir en frappant davantage le sol avec le milieu du pied. Inversement, le fait de frapper le sol avec le milieu ou le devant du pied est associé à une charge plus importante sur le tendon d’Achille, ainsi on recommande souvent aux sportifs qui ont des douleurs au tendon d’Achille de frapper le sol plutôt avec le talon. Les conseils donnés expliquent que les forces appliquées au sol doivent bien aller quelque part. Ces changements sont une tentative pour atténuer les forces dans une région du corps qui pose problème, et non pas un moyen d’atténuer les forces appliquées en général.

Le fait d’adopter une position légèrement penchée en avant pourrait être une alternative au changement de la charge de frappe au sol avec le milieu du pied pour les coureurs qui cherchent à tout prix à atténuer leur douleur chronique au genou. Comme la majorité des coureurs, ceux de cette étude courraient surtout en frappant le sol avec le talon. Le fait de modifier le mode naturel de course à pied peut être quelque chose de plus compliqué que de courir en se penchant un petit peu en avant.

Ces méthodes visant à potentiellement soulager les douleurs chroniques devraient être considérées comme des mesures à court terme pendant que l’on s’occupe des causes qui sont à la racine du problème. Dans le cas des genoux des coureurs et des autres causes de douleurs aux genoux, de nombreux experts recommandent par exemple de renforcer les hanches et les fessiers.

Références :

[1] Sagittal Plane Trunk Posture Influences Patellofemoral Joint Stress During Running. Journal of Orthopaedic & Sports Physical Therapy, 2014, Volume : 44 Issue : 10 Pages : 785-792 doi:10.2519/jospt.2014.5249.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |