Accueil du site > Sexualité > La taille du pénis est toute relative
La taille du pénis est toute relative

mardi 9 avril 2013

Aucun homme n’est une ile dit le proverbe anglais, pas plus que son pénis ! Une recherche suggère que la taille a de l’importance (désolé les gars !), mais que le pénis n’est qu’un petit (sic !) contributeur de l’allure virile d’un homme. L’attirance générale d’un homme pour une femme, d’après les résultats des chercheurs, dépend en partie du trio de la taille (hauteur de l’homme), de la forme du corps et de la taille du pénis.

Malgré les assauts répétés dans vos boites mail de publicités pour toutes sortes de potions ou ustensiles magiques pour faire pousser votre organe, ce qui pourrait faire croire que "plus c’est gros mieux c’est", la recherche scientifique est arrivée à des résultats mitigés. Certains de ces résultats montrent que les femmes préfèrent les longs pénis, d’autres disent qu’elles préfèrent les plus gros, et d’autres encore rapportent que la taille n’a aucune importance.

La plupart de ces études avaient soit directement interrogé les femmes sur leurs préférences, ou leur avaient demandé d’évaluer l’attirance de différentes silhouettes d’hommes qui différaient seulement dans la taille du pénis. Le pénis n’existe pourtant pas tout seul, et des biologistes dirigés par Brian Mautz de l’Université Australienne d’Acton [1] se sont demandés comment la taille du zizi interagissait avec d’autres caractéristiques du corps qui sont habituellement considérées comme séduisantes ou viriles.

En utilisant des données provenant d’une grande étude sur des hommes Italiens, les chercheurs ont créé 343 silhouettes d’hommes générées par ordinateur qui variaient dans la taille de leur pénis, tout comme dans leur hauteur et leur ratio des épaules sur les hanches – caractéristiques que d’autres recherches avaient associées à l’attirance et à la réussite reproductive. Mautz et ses collègues ont mis leurs silhouettes sous forme de courtes vidéo et les ont projetées, en taille réelle, sur un mur devant 105 femmes. Chaque femme a visionné un ensemble de 53 silhouettes au hasard, et a évalué l’attirance de chacun de ces hommes en tant que partenaire sexuel potentiel sur une échelle de 1 à 7.

"La première chose que nous avons trouvé était que la taille du pénis influençait l’attirance masculine" dit Mautz. "Il y a cependant quelques précautions à prendre suite à cela, et la première est que cette relation n’est pas linéaire". Plutôt qu’une évaluation de l’attirance qui s’améliorerait constamment avec chaque saut de la taille du pénis, l’équipe a trouvé ce qu’ils appellent "une étrange anomalie au milieu". L’attirance augmentait rapidement jusqu’à ce que la longueur d’un pénis atteigne 7,6 centimètres et puis elle commençait à diminuer.

La raison, explique le chercheur, est que le pénis n’est pas la seule chose qui importe. Il interagit avec d’autres caractéristiques, et cela dépend si ces autres caractéristiques sont déjà séduisantes pour commencer. Si l’un des hommes était grand et avait un torse taillé en V avec de larges épaules et des hanches étroites par exemple, il était considéré comme plus séduisant que son homologue plus court, plus trapu et ce quelque-soit la taille de son pénis.

Une augmentation de la taille du pénis était aussi d’une plus grande aide pour la séduction, et un pénis plus petit était moins préjudiciable pour les silhouettes plus grandes et plus minces que pour les silhouettes plus petites et plus enveloppées. Par exemple, un mannequin qui mesurait 1,85 mètre avec un pénis de 7 cm de long était dans la moyenne de la note de la séduction. Pour obtenir ce même score, un homme de 1,70 mètre devait avoir un pénis de 11 cm environ. Augmentez la taille du pénis du premier ’homme d’un centimètre seulement, et le gars plus petit avait besoin du double pour rester dans la course du score de l’attirance. Après cela, l’homme le plus petit ne pouvait pas continuer dans la compétition. Pour réellement recueillir les bénéfices d’un gros pénis, un homme a besoin d’être d’abord séduisant, dit le chercheur. Si ce n’est pas le cas, même le plus gros pénis du monde n’en fera pas un homme attirant.

Alors est-ce que les femmes sont responsables de l’élargissement du pénis masculin, au moins sur la durée de l’évolution ? C’est une possibilité, disent les chercheurs. Les femmes pourraient avoir sélectionné les pénis les plus grands parce qu’ils sont associés à des taux d’orgasmes féminins plus élevés et à plus de satisfaction sexuelle, ce qui aurait pu expliquer pourquoi la taille du pénis humain est proportionnellement plus large que celle de nos cousins de l’évolution.

Le fait que la taille ait de l’importance et qu’elle ait de l’importance dans le contexte d’autres caractéristiques a du sens parce que les caractéristiques proportionnées sont séduisantes. Il faut cependant prendre garde car les projections sur le mur ne sont pas des substituts exacts de la vraie vie. Le fait qu’une femme préfère un homme avec un gros pénis ne veut pas dire qu’elle va en trouver un. En dehors du laboratoire, il y a de grandes variations et plus de caractéristiques à prendre en compte, ainsi la taille du sexe pourrait ne pas être aussi importante. C’est en fait une bonne chose, parce que des obstacles comme la compétition avec les autres femmes et leur propre pouvoir de séduction féminin pourraient les mettre avec un homme un peu plus court.

Références :

[1] Penis size interacts with body shape and height to influence male attractiveness. Brian Mautza, Bob Wongb, Richard Petersc, Michael Jennionsa. Proceedings of the National Academy of Sciences.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2017 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |