Accueil du site > Sexualité > La taille du pénis importe peu, c’est surtout dans la tête
La taille du pénis importe peu, c’est surtout dans la tête

samedi 5 octobre 2013

Les nombreuses publicités et mail de spam qui promettent d’agrandir votre membre masculin grâce à une pilule ou une crème magiques vous ont-ils déjà poussé à cliquer ? Inutile, car une recherche confirme que l’anxiété à propos de la taille de son pénis n’est pas corrélée avec ce qui se trouve réellement dans votre pantalon.

En fait, beaucoup d’hommes correctement membrés ont honte de leur pénis, tandis que beaucoup d’autres avec un pénis plus petit arborent leur sexe avec confiance, selon une étude publiée dans le Journal of Sexual Medicine [1]. Selon certains psychiatres, ces résultats ne sont pas surprenants.

Ces derniers déclarent qu’il s’agit surtout d’un sentiment émotionnel. Tout comme d’autres insatisfactions de son corps, l’anxiété relative à la taille du pénis est rarement connectée à la réalité.

Mesurer

Les hommes sont beaucoup plus soucieux que les femmes de la taille du pénis, selon les chercheurs. Une étude publiée dans les Proceedings of the National Academy of Sciences avait découvert que les femmes préféraient les pénis plus gros jusqu’à un certain point seulement (tout ce qui dépassait une longueur au repos de 7,59 cm ne les impressionnait pas), et les préférences variaient aussi selon la taille de l’homme. Une étude de 2012 publiée dans le Journal of Sexual Medicine avait trouvé des préférences féminines ambivalentes identiques. Dans cette étude, les femmes qui avaient des orgasmes vaginaux fréquents étaient beaucoup plus susceptibles que les autres femmes d’exprimer un intérêt pour les hommes les mieux membrés. Pour les femmes qui ne préféraient pas les orgasmes vaginaux, la taille du pénis était beaucoup moins importante.

Néanmoins, les hommes continuent à se tracasser sur la taille de leurs pénis, en la mettant dans la liste des soucis les plus importants concernant leur corps, à côté de la taille et du poids, selon une étude publiée dans le Journal of Health Psychology. Les chercheurs voulaient quantifier cette anxiété – une étape importante avant d’évaluer la prise en charge psychologique conçue pour stimuler l’image de soi d’un individu.

Pour ce faire, les chercheurs ont recruté 173 hommes au King College de Londres, et leur ont demandé de compléter toute une batterie de questionnaires sur l’image du corps, sur la fonction érectile et sur les soucis concernant leur pénis. En outre, 46 de ces hommes ont été d’accord pour faire mesurer leur pénis au repos et en érection par un urologue.

Sentiment de honte

En comparant les réponses des hommes aux questionnaires sur leur état d’inquiétude à propos de leurs parties génitales, Veale et ses collègues étaient en mesure de cantonner leur échelle à 10 questions qui révélaient les peurs innées des hommes à propos de leur pénis. Les questions ont mesuré la peur d’un homme d’être seul ou rejeté à cause de la taille de son sexe, sa terreur que les autres se moquent de lui et ses anxiétés de se retrouver nu au milieu de femmes et d’autres hommes.

La réponse la plus surprenante, dit le chercheur, était que les hommes étaient d’accord avec la déclaration disant que "les autres sont en mesure de voir la taille ou la forme de mon pénis même à travers mon pantalon".

Parmi les hommes testés, 30% ont rapporté ne pas être satisfaits de leurs parties génitales. Environ 35% des hommes étaient très contents de la taille de leur pénis, avec le reste qui se situait entre la satisfaction et l’insatisfaction. Les hommes les plus âgés, homosexuels ou bisexuels étaient plus susceptibles d’afficher de l’anxiété. Les gays ou les bisexuels avaient typiquement plus de problèmes sur l’image de leur corps que les hétérosexuels, mais aussi plus d’opportunités pour comparer ces parties de leur corps avec d’autres hommes.

Les pénis mesurés dans cette étude allaient de 7 à 18 centimètres de long au repos, et de 10 à 20 cm en érection. La circonférence se situait entre 7 et 13 cm au repos et entre 9 à 17 cm en érection. Une étude du Journal of Sexual Medicine avait trouvé que la taille moyenne était de 14,2 cm en érection.

La conclusion de tous ces nombres est cependant qu’ils n’expliquent pas tout sur la perception des hommes à propos de la taille de leur pénis. Gros ou petit n’a pas autant d’importance que la peur que les hommes ont dans leur tête. Certains d’entre eux sont effrayés suite à une expérience difficile, dit Veale.

"Peu d’entre eux ont en fait été moqués sur la taille de leur sexe par une ex-partenaire ou dans les douches à l’adolescence".

Références :

[1] Beliefs about Penis Size : Validation of a Scale for Men Ashamed about Their Penis Size. Journal of Sexual Medicine.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2017 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |