Accueil du site > Nutrition > La vérité sur le régime Dukan
La vérité sur le régime Dukan

mercredi 30 mars 2011

Les lecteurs enthousiasmés à la lecture du livre du Dr Dukan, gros succès en librairie, et motivés pour perdre des kilos pour de bon pourraient être déçus. En effet, les experts de la santé affirment que le régime mis au point par le médecin et nutritionniste Pierre Dukan ne vaut pas mieux que tous les autres régimes plus anciens qui ont aussi eu leur heure de gloire.

Les régimes Dukan, Atkinset Miami font tous l’article pour une alimentation riche en protéines, faible en hydrates de carbone. Ils y ajoutent tous leurs petits gadgets, mais fondamentalement, ils disent tous la même chose, à savoir que le fait de modifier la composition de la nourriture que nous avalons fera des "miracles" sur notre métabolisme.

Le régime Dukan a quatre phases : la première laisse les individus au régime manger autant de protéines qu’ils le désirent, la seconde laisse les adeptes de ce régime manger des protéines et des légumes, la troisième les autorise à ajouter des féculents, des fruits, du fromage et du pain. Enfin, la dernière phase du régime leur permet de manger tout ce qu’ils veulent tant qu’ils avalent trois cuillères à café de flocons d’avoine tous les jours, prennent les escaliers dès que c’est possible et se réservent une journée dans la semaine pour ne manger que des protéines.

Le régime Atkins est identique. Sa première étape exige des quantités limitées d’hydrates de carbone avec une quantité libre de viande, de poisson et d’œufs, fromages, salades verte, beurre et huile. Les adeptes de ce régime y ajoutent plus d’aliments riches en hydrates de carbone jusqu’à ce qu’ils arrivent à l’équilibre optimal où ils ne prennent plus de poids.

Le régime Miami encourage aussi une faible consommation d’hydrates de carbone au début du régime, puis autorise l’ajout progressif de fruits, légumes et de céréales.

Comment fonctionnent ces régimes

Ces régimes conduisent habituellement à une perte de poids au début parce que l’alimentation Occidentale en général, et des français en particulier, est composée de beaucoup d’hydrates de carbone, ainsi le fait de les réduire conduit naturellement à moins manger.

66% des nos calories proviennent des hydrates de carbone. C’est l’une des formes de calories les moins chères, c’est pourquoi la plupart des repas contient une grande quantité d’hydrates de carbone, ajoutés aux protéines et aux légumes. Il est donc assez facile de les réduire dans l’alimentation.

Cependant, les études ont montré que quand vous réduisez les constituants de votre assiette, vous ne compensez par forcément en mangeant d’autres aliments. Ce qui signifie que vous arrivez au final à moins manger, et n’avez pas nécessairement plus faim parce que vous avez mangé la quantité minimum de nourriture pour vous sentir rassasié.

Le fait de réduire les hydrates de carbone permet aussi de réduire le sodium, qui permet d’augmenter la perte d’eau. La perte d’eau est plus évidente sur le visage, parce qu’il y a beaucoup de fluides sous notre peau du visage.

Vous montez sur une balance et il semble que vous ayez perdu du poids, mais en fait vous avez perdu de l’eau, ainsi il semble que vous ayez maigri. Quand les scientifiques ont cherché à savoir quels tissus vous perdiez, ils ont trouvé que c’était de l’eau.

Au début des années 1980 la graisse a été diabolisée, ainsi les gens ont eu tendance à manger plus d’hydrates de carbone. Dorénavant, ce sont les hydrates de carbone qui sont montrés du doigt. Mais des quantités d’hydrates de carbone correctes ne sont pas mauvaises pour votre santé. En fait, nous avons besoin des trois : hydrates de carbone, graisses et protéines.

Le régime idéal de 2000 calories devrait être constitué à 50% d’hydrates de carbone (de préférence sous forme de céréales complètes), 30% de bonnes graisses (mono insaturées) et de 20% de protéines. Le régime méditerranéen, riche en bonnes graisses, poissons et fruits et légumes, est un bon modèle de régime à suivre.

Le fait de manger une large gamme d’aliments dans chaque groupe d’aliments, comme différents légumes, est aussi essentiel pour prévenir toute carence en nutriments.

Le bon régime

Pour perdre du poids en toute sécurité, il ne faut pas raisonner en termes de respect d’un régime, qui implique un changement de style de vie trop drastique et temporaire. Au lieu de cela, il faut procéder à des petits changements du style de vie, mais qui vont durer. Les deux clés essentielles pour perdre du poids correctement sont de prendre son temps, et d’exercer un contrôle sur ses portions.

Cela réduira l’apport calorique immédiatement si l’ont peut réellement évaluer les portions, et opérer des modifications, même si ce n’est qu’une réduction de 20% des portions.

Les gens qui veulent maigrir ne devraient pas s’inquiéter de perdre 2,5 ou 5 kilos en une semaine ou deux. Perdre 500 grammes à 1 kilo par semaine est une quantité raisonnable et suffisante, notamment parce que cela signifie que vous perdrez plus de graisse et moins de muscle et d’eau.

Plus la perte de poids sera lente, et plus elle sera durable. La probabilité de conserver cette perte de poids sera plus forte. Il est aussi plus facile de conserver ce poids si la personne qui veut maigrir procède à des petits changements, étape par étape, comme de troquer le soda pour de l’eau.

Les personnes qui ont réussi à perdre une quantité importante de poids ne doivent cependant pas rester dans le même état d’esprit une fois qu’elles ont atteint leur objectif.

Si vous êtes une personne de 100 kilos, conserver ces 100 kilos nécessitera beaucoup plus de calories que si vous pesez 75 kilos. Ainsi, il leur faut réévaluer et se dire : "je ne suis plus cette personne de 100 kilos. Pour conserver mon poids, il me faudra moins de calories".


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |