Accueil du site > Santé > Le gros ventre associé à un plus grand risque de mortalité chez les personnes (...)
Le gros ventre associé à un plus grand risque de mortalité chez les personnes âgées

mardi 14 août 2012

Les personnes âgées qui ont un tour de taille important ont un taux de mortalité plus élevé que celles qui ont un tour de taille plus fin. C’est ce qu’a montré une étude dirigée par l’Académie Sahlgrenska de l’Université de Göteborg en Suède.

Une recherche avait déjà montré dans le passé que le fait d’être trop maigre était considérablement plus dangereux pour les personnes âgées que d’être en surcharge pondérale. L’étude de l’Académie Sahlgrenska a aussi montré que le fait d’avoir une circonférence de taille trop large était associé à un risque plus important de mortalité chez les personnes âgées.

30 études scientifiques

Une équipe internationale de chercheurs a rassemblé des données provenant de 30 études scientifiques, afin d’identifier les facteurs de risque associés à la mortalité chez les individus âgés entre 65 et 74 ans.

L’étude approfondie, publiée dans l’International Journal of Epidemiology [1], a montré que les hommes et les femmes âgés qui ont un tour de taille assez large courent un risque plus important de décès, notamment à cause de maladies cardiovasculaires, et ce même si leur Indice de Masse Corporelle (IMC) est normal, faible ou élevé.

Les résultats, qui ont été contrôlés pour des variables comme le tabagisme et l’âge, reposent sur un suivi de cinq ans de plus de 32000 hommes et 25000 femmes dans plus de dix pays.

Un tour de taille morbide est défini, dans l’étude, comme étant supérieur à 102 centimètres chez les hommes, et de plus de 88 centimètres chez les femmes. Selon les résultats, une circonférence de la taille de 132 cm pour les hommes, et de 116 cm chez les femmes, était associée à un risque double de décès. En ce qui concerne les décès cardiovasculaires, il y avait un risque doublé quand la circonférence du ventre était de 123 cm chez les hommes et de 105 cm pour les femmes.

"Les gens savent depuis longtemps qu’un tour de taille important est fortement associé aux troubles du métabolisme du glucose et des graisses dans le corps. Les résultats apportent une base solide en montrant que les tours de la taille constituent un facteur important qui continue à avoir un effet significatif sur la santé même chez les personnes âgées" commente Annika Rosengren, auteur de l’étude.

Références :

[1] E. L. de Hollander, W. J. Bemelmans, H. C. Boshuizen, N. Friedrich, H. Wallaschofski, P. Guallar-Castillon, S. Walter, M. C. Zillikens, A. Rosengren, L. Lissner, J. K. Bassett, G. G. Giles, N. Orsini, N. Heim, M. Visser, L. C. de Groot. The association between waist circumference and risk of mortality considering body mass index in 65- to 74-year-olds : a meta-analysis of 29 cohorts involving more than 58 000 elderly persons. International Journal of Epidemiology, 2012.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |