Accueil du site > Physiologie > Le massage pour la récupération musculaire
Le massage pour la récupération musculaire

jeudi 2 février 2012

Des chercheurs de McMaster ont découvert qu’un court massage de 10 minutes pouvait permettre de réduire l’inflammation dans les muscles.

En tant que thérapie non médicamenteuse, le massage a le potentiel d’aider non seulement les athlètes qui sont épuisés, mais aussi ceux qui souffrent de conditions chroniques associées à l’inflammation, telles que l’arthrite ou la dystrophie musculaire, explique l’auteur, Justin Crane, qui a publié son étude dans le journal Science Translational Medicine [1].

Alors que le massage est bien accepté comme thérapie visant à soulager la tension musculaire et la douleur, les chercheurs ont fouillé plus profondément pour découvrir qu’il stimulait aussi des capteurs biochimiques qui peuvent envoyer des signaux aux cellules musculaires réduisant l’inflammation.

En outre, le massage signale au muscle de construire plus de mitochondries, les centres énergétiques des cellules qui jouent un rôle important dans la guérison.

"L’élément principal, qui est nouveau dans notre étude, est que personne n’avait pensé à regarder à l’intérieur du muscle pour voir ce qui se passait avec le massage, personne n’avait regardé les effets biochimiques, ou ce qui pouvait se dérouler dans le muscle lui-même" dit Crane.

"Nous avons montré le bénéfice du muscle étiré et que cela semble réduire la réaction inflammatoire des cellules" dit-il. "En conséquence, le massage pourrait être bénéfique pour récupérer d’une blessure."

Crane ajoute que les chercheurs de McMaster ont opéré des massages, et ont testé leurs effets en ayant recours à des biopsies sur des muscles pour montrer que le massage réduisait l’inflammation, un facteur sous-jacent à de nombreuses maladies chroniques.

Dans le cadre de leur étude, les chercheurs ont suivi 11 hommes qui étaient dans leur vingtaine d’années. Lors de leur première visite, la capacité sportive des hommes a été évaluée. Deux semaines plus tard, les hommes ont pédalé sur un vélo pendant plus de 70 minutes, jusqu’à épuisement à un niveau où ils ne pouvaient plus pédaler du tout. Ils se sont ensuite reposés pendant 10 minutes.

Pendant leur repos, un masseur leur a légèrement appliqué de l’huile de massage sur les jambes, puis a réalisé un massage pendant 10 minutes sur une jambe en utilisant un ensemble de techniques habituellement utilisées pour la récupération.

Des biopsies des muscles ont été faites sur les deux jambes (le quadriceps) et répétées 2 heures et demie plus tard. Les chercheurs ont trouvé que l’inflammation avait été réduite dans la jambe massée.

L’auteur de l’étude reconnait qu’il a été lui-même surpris que 10 minutes de massage seulement avaient un tel effet prononcé. "Je ne pensais pas que si peu de massage pouvait produire cette remarquable modification, tout spécialement lorsque l’exercice était si poussé. Soixante dix minutes d’exercice comparées à 10 minutes de massage, c’est très puissant." Ces résultats suggèrent que la thérapie par le massage émousse la douleur musculaire par les mêmes mécanismes que la plupart des médicaments antidouleurs, et pourrait donc constituer une alternative efficace.

"Étant donné qu’un dysfonctionnement mitochondrial est associé à l’atrophie musculaire et à d’autres processus comme la résistance à l’insuline, toute thérapie pouvant améliorer la fonction mitochondriale pourrait être bénéfique" dit-il.

Crane ajoute que son étude ne constitue qu’un premier pas vers des solutions de récupération suite à des blessures musculaires. Et étonnamment, cette recherche réfute une idée reçue : le massage ne permet pas d’éliminer l’acide lactique des muscles fatigués.

Références :

[1] Massage Therapy Attenuates Inflammatory Signaling After Exercise-Induced Muscle Damage. Justin Crane, Daniel Ogborn, Colleen Cupido, Simon Melov, Alan Hubbard, JacquelineBourgeois, Mark Tarnopolsky, Science Translational Medicine.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |