Accueil du site > Santé > Les pompes sont un indicateur d’une bonne santé cardiovasculaire
Les pompes sont un indicateur d’une bonne santé cardiovasculaire

vendredi 22 février 2019

Les hommes quadragénaires actifs qui sont capables de faire plus de 40 pompes ont un risque significativement plus faible d’être victimes d’une maladie cardiovasculaire, y compris de maladies coronariennes et d’arrêts cardiaques. C’est ce que montre une étude sur 10 ans de suivi qui a comparé ceux en mesure de faire au moins 40 pompes à d’autres hommes qui ne pouvaient pas faire plus de 10 pompes [1].

L’auteur de l’étude déclare que "nos résultats apportent des éléments des preuve qui montrent que l’aptitude à faire des pompes pourrait être une méthode facile et non coûteuse pour aider à évaluer le risque de maladies cardiovasculaires. Étonnamment, cette aptitude à faire des pompes était plus fortement associée au risque de maladie cardiovasculaire que des tests sur tapis de course."

Les évaluations objectives de la condition physique sont considérées comme étant des indicateurs solides de l’état de santé ; cependant, la plupart des outils actuellement disponibles comme les tests sur tapis de course coûtent trop cher et prennent beaucoup trop de temps pour les utiliser dans le cadre d’examens de routine.

Les chercheurs ont analysé les données sur la santé de 1104 pompiers masculins actifs collectées entre 2000 et 2010. Leur moyenne d’âge était de 39,6 ans et leur indice de masse corporelle (IMC) moyenne de 28,7. La capacité des participants à faire des pompes et leur tolérance aux exercices sous-maximaux sur tapis de course ont été mesurées au début de l’étude, et chaque individu a ensuite réalisé des examens physiques annuels et rempli des questionnaires médicaux sur sa santé.

Sur toute la période de l’étude de 10 ans, 37 accidents cardiovasculaires ont été rapportés. Tous, sauf un, sont survenus chez des hommes qui faisaient moins de 40 pompes sur la période de l’examen. Les chercheurs ont calculé que les hommes qui étaient capables de faire plus de 40 pompes avaient un risque réduit de 96 % de subir un accident cardiovasculaire par rapport à ceux qui ne pouvaient pas en faire plus de 10. La capacité à faire des pompes était fortement associée à une fréquence plus faible de maladies de cœur que ne l’était la capacité d’endurance estimée par les tests sur les tapis de course.

Les auteurs précisent cependant que comme cette étude n’a étudié que des hommes quadragénaires qui étaient actifs, ces résultats peuvent ne pas être généralisables à toute la population, ni à des hommes ou femmes d’autres âges qui sont moins actifs.

"Cette étude met en lumière l’importance d’avoir une bonne condition physique sur la santé, c’est la raison pour laquelle les professionnels de la santé devraient évaluer cette condition physique lors des examens médicaux," concluent les chercheurs.

Références :

[1] Justin Yang, Costas A. Christophi, Andrea Farioli, Dorothee M. Baur, Steven Moffatt, Terrell W. Zollinger, Stefanos N. Kales. Association Between Push-up Exercise Capacity and Future Cardiovascular Events Among Active Adult Men. JAMA Network Open, 2019.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |