Accueil du site > Nutrition > Le régime sans graisses est plus efficace que le régime sans glucides
Le régime sans graisses est plus efficace que le régime sans glucides

mardi 18 août 2015

Une étude du National Institutes of Health des États-Unis présente l’une des données actuellement les plus précises concernant l’être humain sur le fait de savoir s’il est plus efficace de réduire sa consommation de graisses ou de réduire les glucides pour maigrir. Dans un article publié dans le journal Cell Metabolism [1], les chercheurs ont montré comment, contrairement aux déclarations habituelles, le fait de restreindre les graisses alimentaires pouvait produire une perte de poids plus importante qu’une restriction de glucides, même si un régime hypoglucidique diminue l’insuline et augmente la quantité de graisses brûlées.

Depuis 2003, le Dr Kevin Hall, physicien et chercheur sur le métabolisme à l’Institut National du Diabète et des Maladies Digestives et Rénales, a eu recours à des données provenant de douzaines d’études alimentaires contrôlées réalisées sur plusieurs décennies de recherche en nutrition, pour construire des modèles mathématiques sur la façon dont les différents nutriments affectent le métabolisme humain et le poids du corps.

Il a remarqué que malgré les déclarations à propos de la restriction de glucides contre la celle de graisse pour maigrir, personne n’avait encore mesuré ce qui se passerait si les glucides étaient sélectivement retirés de l’alimentation tandis que les graisses restaient au même niveau ou vice-versa. Ses modèles de simulation ont montré que seul le régime alimentaire restreint en glucides conduirait à des changements dans la quantité de graisse brûlée par le corps, tandis que le régime alimentaire réduit en graisse conduirait à une perte de graisse corporelle plus importante, mais il avait besoin de données concrètes sur des êtres humains pour confirmer ses simulations.

"Beaucoup de gens ont des opinions très arrêtées sur ce qui est important pour maigrir, et les données physiologiques sur lesquelles reposent ces croyances font souvent défaut," dit Hall. "Je voulais rigoureusement tester la théorie selon laquelle la restriction glucidique est particulièrement efficace pour perdre de la graisse, étant donné que cette idée a influencé les décisions de beaucoup de monde concernant l’alimentation et les régimes."

Le fait d’étudier les effets de l’alimentation sur le poids et l’amaigrissement est souvent perturbé par la difficulté de mesurer ce que les gens mangent réellement – les participants pourraient ne pas adhérer aux plans alimentaires donnés, ou bien mal jauger les quantités ou encore ils ne disent pas toute la vérité lors des enquêtes de suivi. Pour contrecarrer cela, Hall et ses collègues ont confiné 19 adultes obèses consentants dans une chambre métabolique pendant deux périodes de deux semaines, pendant lesquelles chaque morceau de nourriture qu’ils avalaient était minutieusement enregistré et contrôlé.

Pour garder les variables simples, les deux périodes d’observation étaient comme les deux plateaux d’une balance : pendant la première période, 30 % des calories de base étaient supprimées par une restriction des glucides seuls, tandis que la consommation de graisse restait la même. Pendant la seconde période, les conditions ont été inversées. Chaque jour, les chercheurs ont mesuré quelle quantité de graisse mangeait chaque participant, et ils utilisaient cette information pour calculer le taux de graisse éliminée du corps.

À la fin des périodes de régime, les modèles mathématiques ont démontré leur justesse. La perte de graisse du corps grâce à la restriction des graisses était plus importante que comparée à la restriction des glucides, même si plus de graisse était brûlée avec le régime faible en glucides. Cependant, sur des périodes prolongées, le modèle prédisait que le corps agirait pour minimiser les différences de graisse du corps entre les régimes alimentaires qui sont égaux en calories mais qui varient largement dans leur ratio de glucides sur les graisses.

"Il y a un ensemble de croyances qui dit que toutes les calories sont exactement identiques quand il s’agit de perdre de la graisse du corps, et il y en a un autre qui affirme que les calories provenant des glucides apportent le plus de gras, et que le fait de les supprimer devrait conduire à perdre plus de poids," dit Halls. "Nos résultats montre qu’en fait, toutes les calories ne sont pas égales quand il s’agit de perdre du gras, mais que sur le long terme c’est pratiquement la même chose."

Mais le chercheur prévient qu’il ne faut pas tirer de conclusions générales trop hâtives à propos de l’alimentation à partir de cette étude. Car l’objectif de l’étude était d’explorer la physiologie de la façon dont des réductions identiques de calories venant des graisses contre celles venant des glucides affectait le corps humain. La recherche est limitée par la taille de son échantillon, 19 personnes seulement à cause du coût d’une telle recherche et du caractère contraignant du protocole très contrôlé. Cependant, cette étude a clairement atteint une signification statistique. En outre, le menu que les participants suivaient n’était pas représentatif d’une alimentation normale et ne prenait pas en compte quelle alimentation était la plus facile à respecter sur des périodes plus longues.

"Nous essayons de faire des études très minutieuses et suivies sur les êtres humains pour mieux comprendre la physiologie sous-jacente qui, un jour, sera capable de produire de meilleures recommandations à propos de l’alimentation au jour le jour," dit Halls. "Mais il y a actuellement un fossé entre notre compréhension de la physiologie et notre capacité à faire des recommandations alimentaires efficaces pour que la perte de poids dure dans le temps." Les chercheurs recommandent que pour l’instant, le meilleur régime alimentaire soit celui que l’on peut tenir dans le temps.

Références :

[1] Cell Metabolism, Hall et al. Calorie for calorie, dietary fat restriction results in more body fat loss than carbohydrate restriction in people with obesity.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2017 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |