Accueil du site > Nutrition > Suppléments > Le resvératrol apporte finalement peu de bénéfices à la santé
Le resvératrol apporte finalement peu de bénéfices à la santé

vendredi 26 octobre 2012

Selon une recherche de l’Université de Washington, le resvératrol, qui est un ingrédient que l’on trouve dans le vin rouge et dont on pense qu’il améliorerait la sensibilité à l’insuline, réduirait le risque de maladie cardiovasculaire et augmenterait la longévité, ne semble pas apporter tous ces bénéfices, du moins pas chez les femmes en bonne santé.

L’étude en question, publiée dans le journal Cell Metabolism [1], a impliqué 29 femmes qui n’avaient pas de diabète et qui étaient relativement en bonne santé. Pendant 12 semaines, la moitié d’entre elles a pris des suppléments de resvératrol et l’autre moitié une pilule de sucre placébo.

"Les suppléments de resvératrol sont devenus populaires parce que des études sur des cellules et des rongeurs ont montré que le resvératrol pouvait améliorer le fonctionnement du métabolisme, et prévenir ou inverser certains problèmes de santé comme le diabète, les maladies de coeur et même le cancer" dit l’auteur de l’étude, le Dr Samuel Klein. "Mais nos données démontrent que prendre du resvératrol en supplément n’apporte pas de bénéfices métaboliques chez les femmes d’âge moyen en bonne santé".

Ces résultats étaient cependant quelque-peu étonnants, parce que des études passées avaient, quant à elles, suggéré que boire du vin rouge diminuait le risque de problèmes de santé.

"Peu d’études ont évalué les effets du resvératrol chez les individus" explique Klein. "Ces études ont été réalisées sur des gens qui avaient du diabète, sur des adultes âgés dont la tolérance au glucose était affaiblie ou sur des personnes obèses qui avaient plus de problèmes métaboliques que les femmes que nous avons étudiées. Il est donc possible que le resvératrol puisse avoir des effets bénéfiques chez les gens qui ont des problèmes métaboliques, plutôt que sur les sujets qui ont participé à notre étude.

Klein ajoute que de nombreuses personnes, qui ont entendu parler des bénéfices à la santé du vin rouge, voulaient prendre des compléments alimentaires de resvératrol pour profiter des bénéfices du vin rouge sans avoir à consommer de grandes quantités d’alcool. Raison pour laquelle les ventes de suppléments de resvératrol ont explosé.

Les chercheurs ont donné 75 milligrammes de resvératrol à 15 femmes tous les jours, c’est-à-dire la même quantité qu’elles tireraient de 8 litres de vin rouge bu chaque jour, et ont comparé leur sensibilité à l’insuline à celle de 14 autres femmes qui ont pris un placébo.

L’équipe de scientifiques a mesuré la sensibilité à l’insuline et le taux de consommation de glucose dans leurs muscles, en envoyant de l’insuline dans leurs corps et en mesurant leurs réactions métaboliques à différents dosages.

"Il s’agit de l’approche la plus sensible que nous ayons pour évaluer l’action de l’insuline chez les gens" dit le chercheur. "Et nous étions incapables de détecter quelque effet qui soit du resvératrol. En outre, nous avons prélevé des petits échantillons de muscle et de tissu de graisse sur ces femmes pour analyser les effets possibles du resvératrol sur les cellules du corps, et de nouveau, nous n’avons trouvé aucun changement dans les signaux impliqués dans le métabolisme".

Mais si le resvératrol n’apporte pas de bénéfices à la santé, alors pourquoi les buveurs de vin rouge sont-il moins susceptibles de développer des maladies cardiovasculaires et du diabète ? Le chercheur déclare qu’il pourrait y avoir autre chose dans le vin rouge qui soit à la source de ces bénéfices.

"Le but de notre étude n’était pas d’identifier l’ingrédient actif dans le vin rouge qui améliore la santé, mais de déterminer si le fait de prendre des suppléments de resvératrol avait des effets métaboliques indépendants chez les gens en bonne santé" dit-il. "Nous n’avons pas été en mesure de détecter de bénéfice du resvératrol sur le métabolisme dans notre étude de population, mais cela n’exclut pas le fait que le resvératrol puisse avoir des effets synergiques quand il est associé à d’autres composés du vin rouge".

Références :

[1] Yoshino J, Conte C, Fontana L, Mittendorfer B, Imai S, Schechtman KB, Gu C, Kunz I, Fanelli FR, Patterson BW, Klein S. Resveratrol supplementation does not improve metabolic function in non-obese women with normal glucose tolerance. Cell Metabolism, vol 16, 2012.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |