Accueil du site > Sexualité > Le sexe soigne mieux la migraine que l’aspirine
Le sexe soigne mieux la migraine que l’aspirine

lundi 4 mars 2013

Des chercheurs affirment que le sexe semble être un moyen de guérison des migraines.

Une équipe de neurologues a découvert que l’activité sexuelle peut conduire à un soulagement partiel ou complet des maux de tête. L’étude, de l’Université de Munster en Allemagne, suggère qu’au lieu de se servir de la migraine comme excuse pour ne pas faire l’amour, le fait de faire l’amour peut être plus efficace que de prendre des analgésiques.

Leur recherche, publiée dans le journal Cephalalgia [1], a trouvé que plus de la moitié de ceux qui souffrent de migraine et qui ont des relations sexuelles pendant un épisode migraineux vivent une amélioration des symptômes.

Un patient sur cinq n’a plus du tout de douleur après, tandis que les autres, en particulier les hommes qui souffrent de migraine, utilisent même l’activité sexuelle comme un outil thérapeutique. Ils suggèrent que les relations sexuelles libèrent des endorphines, les analgésiques naturels du corps, à travers le système nerveux central qui peut en retour réduire, voire éliminer, une migraine.

"La majorité des patients qui ont une migraine ou des céphalées n’ont pas de relations sexuelles pendant les attaques migraineuses" conclut l’étude. "Nos données suggèrent cependant que l’activité sexuelle peut conduire à un soulagement partiel ou complet des maux de tête chez les patients atteints de migraines, ainsi que chez quelques patients atteints d’algie vasculaire de la face".

"Nos résultats montrent que l’activité sexuelle pendant une attaque de migraine pourrait soulager, voire même stopper une crise dans certains cas, et que l’activité sexuelle en présence de migraine n’est pas un comportement inhabituel".

Ils ajoutent que "le sexe peut interrompre les crises de migraine et d’algie vasculaire de la face, et l’activité sexuelle est utilisée par certains patients comme traitement contre la migraine aigue". Dans leur recherche, l’équipe de neurologues a examiné si les relations sexuelles pouvaient déclencher des migraines.

Ils voulaient aussi établir si les suggestions anecdotiques selon lesquelles cela pouvait aussi soulager les symptômes de migraine et d’algie vasculaire de la face, qui est une migraine douloureuse et invalidante qui touche une moitié de la tête, avaient un fond de vérité.

Un questionnaire anonyme a été envoyé à 800 patients souffrant de migraine pris au hasard, et à 200 victimes d’algie vasculaire de la face. Ils leur ont demandé des renseignements sur leur expérience d’activité sexuelle pendant une crise de migraine, et sur son impact sur l’intensité des maux de tête.

Plus d’un tiers des migraineux a déjà eu des relations sexuelles pendant une crise, et parmi ces patients presque deux sur trois ont rapporté "une amélioration de leur crise de migraine". Presque trois sur quatre ont rapporté un soulagement modéré à complet, et un tiers a rapporté que cela avait empiré.

Parmi ceux qui souffraient d’algie vasculaire de la face, presque un tiers avait eu des relations sexuelles pendant leur crise, avec 37% qui ont rapporté une amélioration de leur condition. Plus de 90% a rapporté un soulagement modéré à complet, tandis que 50% ont rapporté une dégradation.

Les chercheurs d’ajouter : "certains patients, en particulier les hommes migraineux, utilisent même l’activité sexuelle comme outil thérapeutique" !

Références :

[1] The impact of sexual activity on idiopathic headaches : An observational study. Cephalalgia.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2018 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |