Accueil du site > Santé > Le sommeil renforce l’apprentissage
Le sommeil renforce l’apprentissage

mercredi 27 février 2013

Le cerveau des enfants transforme le matériau inconsciemment appris en une connaissance active.

Une recherche a montré que pendant une bonne nuit de sommeil, nos cerveaux stockent ce que nous avons appris pendant la journée, un processus qui est même plus efficace chez les enfants que chez les adultes.

Il est important que les enfants aient suffisamment de sommeil. Le cerveau des enfants transforme le matériau inconsciemment appris en de la connaissance active pendant qu’ils dorment, et cela même plus efficacement que le font les cerveaux adultes, d’après une étude publiée dans Nature Neuroscience [1].

Les études sur les adultes ont montré que le fait de dormir après avoir appris soutient le stockage à long terme du matériau appris, dit le Dr Wilhelm, auteur de l’étude. Pendant le sommeil, la mémoire est convertie en une forme qui facilite l’apprentissage futur, la connaissance implicite devient explicite et devient de ce fait plus facilement transférée vers d’autres aires cérébrales.

Les enfants dorment plus profondément et plus longtemps, et ils doivent avaler des quantités énormes d’information chaque jour. Dans cette étude, les chercheurs ont examiné leur aptitude à former de la connaissance explicite via une tâche motrice implicitement apprise. Des enfants âgés entre 8 et 11 ans, et des jeunes adultes, ont appris à deviner des séries d’actions prédéterminées, sans être conscients de l’existence de la série elle-même.

Après une bonne nuit de sommeil ou après une journée restés éveillés, les souvenirs des sujets ont été testés. Résultats : après une nuit de sommeil, les groupes des deux tranches d’âge pouvaient se rappeler un plus grand nombre d’éléments de la file de nombres que ceux qui étaient restés éveillés pendant l’intervalle. Et les enfants étaient bien meilleurs à ce petit test que les adultes.

"Chez les enfants, la connaissance explicite la plus efficace est générée pendant le sommeil à partir d’une tâche implicite précédemment apprise, dit Wilhelm. Et l’extraordinaire capacité des enfants est associée à une grande capacité de sommeil pendant la nuit. "La formation de la connaissance explicite apparait être une aptitude très spécifique du sommeil de l’enfance, étant donné que les enfants profitent typiquement plus ou moins que les adultes du sommeil quand il s’agit des autres types de taches de mémorisation".

Références :

[1] Ines Wilhelm, Michael Rose, Kathrin I Imhof, Bjöern Rasch, Christian Büechel, Jan Born. The sleeping child outplays the adult’s capacity to convert implicit into explicit knowledge. Nature Neuroscience, 2013 ; DOI : 10.1038/nn.3343


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2018 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |