Accueil du site > Santé > Le sport aussi bon qu’un médicament contre les migraines
Le sport aussi bon qu’un médicament contre les migraines

mardi 11 octobre 2011

Bien que l’exercice soit souvent prescrit comme traitement contre la migraine, il n’y avait pas encore suffisamment d’éléments de preuve scientifique montrant que cela marche réellement. Désormais, une recherche de l’Académie Sahlgrenska de l’Université de Göteborg en Suède a montré que l’exercice est aussi efficace que les médicaments pour ce qui est de prévenir les migraines.

Les médecins ont recours à différentes méthodes de nos jours pour empêcher les migraines : d’un point de vue pharmacologique avec les médicaments à base de topiramate qui ont démontré leur efficacité, tandis que des traitements non-médicaux avec des effets bien documentés comprennent des exercices de relaxation.

L’exercice est aussi fréquemment recommandé comme traitement, bien qu’il n’y ait pas assez de preuves scientifiques que cela ait réellement un effet sur les patients migraineux.

Dans une étude randomisée et contrôlée, des chercheurs de l’Université de Göteborg ont analysé la façon dont le sport fonctionne comme traitement préventif contre les migraines par rapport aux exercices de relaxation et au topiramate.

40 minutes de sport

L’étude, publiée dans le journal Cephalalgia [1] a impliqué 91 patients migraineux, un tiers d’entre eux auxquels on a demandé de faire du sport pendant 40 minutes trois fois par semaine sous la supervision d’un physiothérapeute, un autre tiers faisait des exercices de relaxation et le dernier tiers recevait du topiramate.

L’étude a duré pendant trois mois, pendant lesquels le statut des patients vis-à-vis des migraines, la qualité de vie, les capacités d’endurance et les niveaux d’activité physique ont été évalués avant, pendant et après leur traitement. Les suivis étaient alors réalisés après trois et six mois.

Le sport aussi efficace

Les résultats ont montré que le nombre de migraines a chuté dans les trois groupes. De manière intéressante, il n’y avait pas de différences de l’effet préventif entre les trois traitements.

"Notre conclusion est que l’exercice peut agir comme une alternative à la relaxation et au topiramate quand il s’agit de prévenir les migraines, et est particulièrement approprié pour les patients qui ne sont pas en mesure de prendre des médicaments", explique Emma Varkey qui a réalisé l’étude.

Références :

[1] Exercise as migraine prophylaxis : A randomized study using relaxation and topiramate as controls. Emma Varkey, Åsa Cider, Jane Carlsson, Mattias Linde, Cephalalgia 2011.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |