Accueil du site > Santé > Le sport n’est pas un remède immédiat contre l’insomnie
Le sport n’est pas un remède immédiat contre l’insomnie

jeudi 15 août 2013

Le fait de courir sur le tapis de course aujourd’hui ne va pas vous aider à mieux dormir ce soir ; il faut compter 4 mois pour en profiter.

L’exercice physique est une prescription fréquente contre l’insomnie. Mais le fait de passer 45 minutes sur le tapis de course un jour ne se traduira pas en un meilleur sommeil la nuit du même jour, d’après une recherche.

"Si vous avez des insomnies, vous ne ferez pas d’exercice physique pour vous endormir immédiatement" dit l’auteur de l’étude Kelly Glazer Baron, "c’est un processus à long terme. Il faut tenir bon et ne pas se décourager".

L’étude [1] a montré que l’exercice d’endurance la journée n’avait pas pour conséquence d’améliorer le sommeil la nuit du même jour quand les individus souffraient de problèmes de sommeil. La plupart des études sur les effets quotidiens de l’exercice sur le sommeil avaient été faites avec des dormeurs en bonne santé. L’étude a aussi montré que les gens font moins d’exercice après des nuits pendant lesquelles ils ont mal dormi.

"Le fait de mal dormir ne modifie pas vos capacités d’endurance, mais cela change la perception d’épuisement des individus" dit Baron. "Ils se sentent plus épuisés". "Cette étude a montré que le sport et le sommeil sont affectés l’un l’autre dans deux directions : l’exercice physique régulier à long terme est bon pour le sommeil, mais un sommeil médiocre peut aussi conduire à faire moins de sport. Ainsi, à la fin, le sommeil l’emporte toujours tant que la santé est concernée" dit Zee.

Les chercheurs ont analysé les effets quotidiens de l’exercice après avoir entendu leurs patients atteints d’insomnie se plaindre que l’exercice physique qu’ils leur recommandaient de faire ne les aidait pas immédiatement.

"Ils disaient : ’j’ai fait tant de sport hier et je n’ai pas fermé l’œil de la nuit’" explique Baron. " L’idée répandue est que l’exercice améliore le sommeil, mais je pensais que ce n’était probablement pas aussi simple pour les personnes souffrant d’insomnie".

Pourquoi cela prend-il du temps pour que l’exercice impacte le sommeil

"Les patients qui souffrent d’insomnie ont un niveau plus élevé d’activité cérébrale, et cela prend du temps pour rétablir un niveau normal qui puisse faciliter le sommeil" dit Zee. "Plutôt que des médicaments, qui peuvent rapidement provoquer le sommeil, l’exercice peut être un moyen plus sain d’améliorer le sommeil parce qu’il peut traiter les problèmes sous-jacents".

Les participants de l’étude étaient des femmes âgées, qui avaient la fréquence d’insomnie la plus élevée. L’exercice physique est une approche optimale pour favoriser le sommeil dans une population plus âgée, parce que les médicaments peuvent causer des troubles de la mémoire et des chutes. Mais la chercheuse pense que ses résultats peuvent aussi s’appliquer aux hommes, car il n’y a pas de preuve de différences entre les sexes dans les traitements comportementaux de l’insomnie.

Dans le cadre de sa recherche, Baron a réalisé une analyse des données d’une étude clinique de 2010 qui avait démontré la capacité de l’exercice d’endurance à améliorer le sommeil, l’humeur et la vitalité sur une période de 16 semaines chez des adultes quadragénaires qui souffraient d’insomnie. Elle et ses collègues ont examiné les données du sommeil quotidien de 11 femmes âgées entre 57 et 70 ans.

Le message clé est que les personnes qui souffrent de troubles du sommeil doivent persister dans le sport. "Les gens doivent réaliser que même s’ils ne veulent pas faire d’exercice, c’est de temps dont ils ont besoin pour chausser leur baskets et sortir" dit Baron. "Mettez un billet sur votre miroir qui dise : ’vas-y, remue-toi’, cela vous aidera à long terme".

Références :

[1] Exercise to Improve Sleep in Insomnia : Exploration of the Bidirectional Effects. Kelly Glazer Baron, Kathryn Reid, Phyllis Zee. Journal of Clinical Sleep Medicine.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2017 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |