Accueil du site > Physiologie > Le système squelettique : fonctionnement et maladies
Le système squelettique : fonctionnement et maladies

mardi 23 avril 2013

Le système squelettique humain adulte consiste en 206 os, ainsi que d’un réseau de tendons, de ligaments et cartilage qui s’interconnectent. Le système squelettique réalise des fonctions vitales – soutien, mouvement, protection, production de globules rouges, stockage du calcium et régulation endocrine – qui nous permet de nous mouvoir dans la vie de tous les jours.

Les animaux avec un squelette interne fait d’os, appelés les vertébrés, sont actuellement une minorité, étant donné que 98% de tous les animaux sont des invertébrés, ce qui signifie qu’ils n’ont pas de squelette interne ni de colonne vertébrale. Les nourrissons humains naissent avec 300 à 350 os, dont certains fusionnent ensemble en même temps que leur corps se développe. Avant que les enfants n’atteignent l’âge de 9 ans ils n’ont plus que 206 os.

Le squelette des adultes mâles et femelles connaissent quelques variations, principalement pour faciliter l’accouchement. Le bassin des femmes est plus plat, plus arrondi et proportionnellement plus large. Le bassin masculin a un angle de 90 degrés ou moins, tandis que celui de la femme est à 100 degrés ou plus.

Alors qu’ils deviennent fragiles quand ils sont en dehors du corps, les os sont beaucoup plus vivants à l’intérieur du corps, en étant nourris par tout un réseau de vaisseaux sanguins venant du système circulatoire et par les nerfs du système nerveux.

Un os typique possède une couche extérieure dense et robuste. Ensuite vient une couche d’os spongieux, qui est plus légère et légèrement flexible. Au milieu de certains os se trouve de la moelle osseuse ressemblant à de la gelée, où de nouvelles cellules sont en constante production pour le sang.

Les dents sont considérées comme faisant partie du système squelettique mais ne comptent pas comme des os. Les dents sont faites de dentine et d’émail, qui est la substance la plus solide du corps. Elles jouent aussi un rôle dans le système digestif.

Le système squelettique possède deux parties distinctes : le squelette axial et le squelette appendiculaire. Le squelette axial, avec un total de 80 os, consiste en la colonne vertébrale, la cage thoracique et le crâne. Le squelette axial diffuse le poids de la tête, du tronc et des extrémités supérieures vers les extrémités inférieures et les articulations des hanches, ce qui permet aux êtres humains de maintenir leur posture droite.

Le squelette appendiculaire a un total de 126 os. Il est formé des ceintures pectorales, des membres supérieurs, de la ceinture pelvienne et des membres inférieurs. Leurs fonctions servent à marcher, à courir et à d’autres mouvements possibles et protègent les principaux organes responsables de la digestion, de l’excrétion et de la reproduction.

Les maladies du squelette

Les rayons-X, les IRM, les tests de densité osseuse et l’arthroscopie sont certains des principaux outils de diagnostic utilisés pour déceler des maladies et déformations du système squelettique. Les scanners des os et les biopsies de la moelle osseuse sont utilisés pour diagnostiquer un cancer.

L’ostéoporose est une maladie fréquente du système squelettique, surtout chez les personnes âgées, qui résulte en une perte des tissus osseux. Avec l’ostéoporose, les os perdent leur calcium, ils deviennent plus fins et pourraient complètement disparaitre.

La scoliose est aussi une maladie fréquente, une courbature d’un côté et de l’autre du dos ou de la colonne vertébrale, créant souvent une forme prononcée en "C" ou "S" quand on regarde la colonne par rayons-X. Cette condition se rencontre souvent pendant l’adolescence.

L’arthrite est un groupe de plus de 100 maladies inflammatoires qui endommage les articulations et leurs structures sous-jacentes. L’arthrite peut attaquer les articulations, les capsules articulaires, le tissu environnant ou à travers tout le corps. Elle affecte habituellement les articulations du cou, des épaules, des mains, des membres inférieurs, des hanches ou des genoux.

Alors que la leucémie est un cancer qui touche surtout le sang, le système squelettique est impliqué car le cancer commence dans la moelle osseuse. Avec ce type de cancer, les globules blancs anormaux se multiplient de façon incontrôlée, affectant la production des globules blancs normaux et des globules rouges.

Le cancer des os est une autre maladie du squelette. Il pourrait prendre son origine ou se répandre à partir d’une autre région du corps. Il compte pour environ 1% des cas de cancer. La bursite est un autre trouble qui cause une douleur dans les articulations du corps. Elle affecte le plus souvent les articulations de l’épaule et des hanches. Elle est causée par une inflammation des bourses, ces petits sacs remplis de fluide qui agissent comme des lubrifiants de surface pour que les muscles bougent sur les os.

Le rachitisme est quant à lui le résultat d’un manque de vitamine D, de calcium et de phosphore, et peut provoquer un mauvais développement des os chez les enfants.

Le squelette est aussi susceptible de se briser, de se fouler de se fracturer. Alors que les os sont faits pour protéger les organes vitaux du corps, il faut environ 5 à 8 kilos de pression pour casser un os moyen. Des os comme le crâne et le fémur sont plus difficiles à casser.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |