Accueil du site > Santé > Le tour de taille comme indicateur des maladies cardiovasculaires
Le tour de taille comme indicateur des maladies cardiovasculaires

jeudi 23 avril 2009

Les résultats, publiés dans le journal Circulation : Heart Failure [1], ont montré que l’augmentation du tour de taille était un indicateur des maladies cardiovasculaires, même quand les mesures de l’indice de masse corporelle (IMC) restaient dans des proportions normales.

"66% des adultes aux États-Unis sont en surpoids ou obèses", explique Emily Levitan, principale auteure de l’étude et chercheuse au Cardiovascular Epidemiology Research Unit du BIDMC. "Sachant que la prévalence de la crise cardiaque augmente entre 1989 et 1999, nous voulions mieux comprendre si et comment cette augmentation de l’obésité contribuait à ces figures montantes."

Une condition menaçant la vie qui se développe quand le cœur ne peut plus pomper assez de sang pour répondre aux besoins du corps, l’arrêt cardiaque (ou congestion cardiaque) est habituellement causé par des conditions cardiaques existantes, comprenant une tension élevée et des maladies coronariennes. La crise cardiaque est la principale cause d’hospitalisation chez les patients de 65 ans et plus, et se caractérise par des symptômes comme la fatigue ou des faiblesses, des difficultés à marcher, des battements de coeur rapides et irréguliers et une toux ou des sifflements persistants.

Les chercheurs ont examiné deux études de populations suédoises, la Swedish Mammography Cohort (comprenant 36 873 femmes âgées entre 48 et 83 ans) et la Cohort of Swedish Men (43 487 hommes âgés entre 45 et 79 ans) qui ont répondu à des questionnaires pour avoir des informations sur leur poids, leur taille et la circonférence de leur tour de taille. Sur une période située entre janvier 1998 et décembre 2004, les chercheurs ont rapporté 382 premières crises cardiaques chez les femmes (avec 357 hospitalisations et 25 décès) et 718 premières crises cardiaques chez les hommes (avec 679 hospitalisations et 39 décès).

Leurs analyses ont trouvé qu’à partir des questionnaires fournis par les participants à l’étude, 34% des femmes étaient en surpoids et 11% obèses, tandis que 46% des hommes étaient en surpoids et 10% étaient obèses.

"Pour toutes les mesures : IMC, circonférence de la taille, ratio taille/hanches ou ratio taille/hauteur, nos résultats ont montré qu’un poids de corps excessif était associé à des taux plus élevés de crise cardiaque" explique Levitan.

Les détails des chiffres ont montré que parmi les femmes avec un IMC de 25 (dans la normale), une mesure de 10 centimètres de plus du tour de taille était associée à 15% de taux d’arrêt cardiaque en plus ; les femmes avec un IMC de 30 avaient 18% de crise cardiaque de plus. Chez les hommes avec un IMC de 25, 10 centimètres de circonférence du tour de taille de plus était associés à 16% de crise de cardiaque de plus ; ce taux montait à 18% quand l’IMC était à 30.

En outre, ajoute Levitan, chez les hommes, chaque unité d’IMC était associée à 4% de risques de crise cardiaque en plus, quelque-soit le tour de taille. Chez les femmes, l’IMC était seulement associé à l’arrêt cardiaque chez les sujets avec les tours de taille les plus larges. Finalement, les auteurs ont trouvé que l’association entre l’IMC et les problèmes cardiaques déclinaient avec l’âge, suggérant que plus la personne est jeune, plus l’impact du poids sur la santé est important.

"Cette étude renforce l’importance de maintenir un poids correct pour la santé" dit Levitan. "Des recherches précédentes avaient étudié les différents types de crises cardiaques et les problèmes de santé associés, et sans tenir compte des particularités de l’étude, elles sont toutes consistantes avec le fait qu’un poids de corps excessif augmente les risques de problèmes cardiaques d’une personne."

Références :

[1] Adiposity and Incidence of Heart Failure Hospitalization and Mortality : A Population-based Prospective Study. E. Levitan, A. Yang, A. Wolk, M. Mittleman. Circulation : Heart Failure


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2017 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |