Accueil du site > Physiologie > Le visage des femmes change pendant leur cycle ovulatoire
Le visage des femmes change pendant leur cycle ovulatoire

jeudi 2 juillet 2015

Des études ont montré dans le passé que les hommes trouvaient les femmes plus attirantes quand elles étaient en période d’ovulation, mais les signaux visuels qui permettent de le détecter ne sont pas évidents. Pourtant, une nouvelle recherche a étudié s’il pouvait y avoir un lien avec des changements subtils de la couleur de la peau qui augmente sa rougeur pendant la période d’ovulation, mais les niveaux de ces changements sont justes en dessous de ce qui est détectable par l’œil humain.

Les chercheurs déclarent que cela peut vouloir dire que la rougeur faciale chez les femmes était auparavant un signal involontaire de leur fertilité optimale, mais qu’il a depuis été "atténué" par l’évolution parce qu’il est plus bénéfique pour les femmes de masquer ou de contrôler les signes apparents d’un pic de leur fertilité. Le fait de signaler involontairement son ovulation peut empêcher tout investissement des mâles sur le long terme. Chez les espèces primates qui "annoncent" leur ovulation, les mâles n’expriment leur intérêt sexuel pour les femelles que quand elles sont fertiles. Chez les êtres humains, l’ovulation est moins visible et le comportement sexuel ne se limite pas à la période de leur fertilité maximale.

Cette recherche, publiée dans le journal PLoS ONE [1], a étudié les visages des femmes pendant leur cycle menstruel. 22 femmes ont été photographiées sans maquillage à la même période chaque jour pendant au moins un mois, dans le même environnement et en utilisant une caméra scientifique modifiée pour saisir les couleurs avec plus de précision. Un programme informatique a été conçu pour sélectionner une aire de la joue de chaque photographie. Les participantes ont aussi évalué leurs changements hormonaux à des périodes clés dictées par des calculs de l’équipe de recherche.

Une poussée de l’hormone lutéinisante montrait aux chercheurs que l’ovulation allait arriver dans les 24 prochaines heures environ, ainsi ils savaient quelles photographies étaient prises quand les femmes étaient les plus fertiles. L’équipe a converti l’imagerie en valeurs RGB (Red Green Blue) afin de mesurer les niveaux de couleurs et les changements. Ils ont découvert que la rougeur du visage variait significativement selon le cycle ovulatoire, en atteignant son point culminant lors de l’ovulation, et en restant élevé durant les dernières étapes du cycle, après que les niveaux d’oestrogènes aient baissé. La rougeur de la peau diminue alors considérablement une fois que les règles commencent. La recherche suggère que la rougeur faciale cartographie précisément les fluctuations de la température du corps pendant le cycle.

Cependant, quand ils ont appliqué les résultats à travers des modèles de la perception visuelle humaine, la plus grande différence de rougeur était de 0,6 unité. Or il faut une modification d’au moins 2,2 unités pour être détectable par l’œil humain nu. "Les femmes n’extériorisent pas leur ovulation, mais il semble que l’information fuite tout de même, car les études ont montré qu’elles semblaient plus attirantes pour les hommes quand elles ovulent," explique le Dr Hannah Rowland, de l’Université de Cambridge.

"Nous pensions que la couleur de la peau du visage pouvait être un signal extérieur de l’ovulation, comme c’est le cas chez d’autres primates, mais cette étude montre que la rougeur faciale n’est pas ce sur quoi les hommes s’attardent – bien que cela pourrait être un élément d’un puzzle beaucoup plus important," explique-t-elle. Les primates, y compris les humains, sont attirés par le rouge, disent les auteurs de l’étude. Les femmes pourraient donc inconsciemment augmenter leur rougeur faciale qui apparait naturellement pendant leur ovulation, à travers des artifices et maquillages tels que du fard ou des vêtements rouges [2], disent-ils.

"Dans les années 1970 déjà, les scientifiques avaient émis l’hypothèse que des signaux involontaires de la fertilité, comme des changements de la couleur de la peau, pouvaient être remplacés par des signaux involontaires, comme les vêtements et le comportement," dit Burriss. "Certaines espèces de primates annoncent leur fertilité par des changement de la couleur de leur visage. Même si les êtres humains l’annonçaient de cette façon dans le passé, il semble que ce ne soit plus le cas."

Il se pourrait que pendant l’ovulation, les femmes aient une plus grande propension à rougir quand elles approchent des hommes qu’elles trouvent attirants, disent les chercheurs. "D’autres recherches ont montré que quand les femmes sont dans la phase fertile de leur cycle, elles soient plus séductrices et leurs pupilles se dilatent plus rapidement, mais seulement quand elles pensent à interagir avec des hommes attirants," dit Burriss. "Il faudra plus de recherches pour savoir si ces modifications de la rougeur de la peau évoluent de la même façon."

Références :

[1] Burriss, R. P., Troscianko, J., Lovell, P. G., Fulford, A. J. C., Stevens, M., Quigley, R., Payne, J., Saxton, T. K., & Rowland, H. M. Changes in women’s facial skin color over the ovulatory cycle are not detectable by the human visual system. PLoS ONE.

[2] Ovulation, Female Competition, and Product Choice : Hormonal Influences on Consumer Behavior. Journal Consumer Research.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2017 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |