Accueil du site > Fitness > Les CrossFitters doivent aussi prendre du repos
Les CrossFitters doivent aussi prendre du repos

mardi 6 septembre 2016

Etes-vous un adepte du fitness ? Si oui, alors la modération et des périodes appropriées de repos peuvent s’avérer être un élément clé pour pratiquer sainement votre sport, car les entrainements de style crossfit peuvent altérer le système immunitaire en affectant les protéines de l’inflammation.

Les tendances actuelles dans l’industrie du fitness ont vu de plus en plus de gens se tourner vers des programmes d’exercices variés et à intensité élevée pour atteindre leurs objectifs en termes de forme physique. Un large choix de techniques d’exercices comprenant des kettlebells, des soulevés de pneus et des exercices aux anneaux, pratiqués par des centaines de salles de sports et clubs, a favorisé le développement de ce phénomène de fitness à intensité élevée qu’est le CrossFit.

Les partisans du crossfit, qui comprend à la fois un entrainement cardiovasculaire et de force musculaire, affirment que la nature variée et très intense de leur entrainement améliore significativement leur forme physique et générale, et que les résultats s’équilibrent via tous les muscles du corps. Cependant, ce programme très intense a fait l’objet d’une certaine controverse parce qu’il met plus l’accent sur les résultats que sur la technique, ce que les critiques considèrent comme un risque inacceptable de blessures, notamment chez les participants inexpérimentés. Les entrainements de crossfit impliquent souvent des exercices qui sont réalisés successivement et très rapidement, avec peu ou pas de temps de récupération.

Il y a également une certaine inquiétude sur le fait de savoir si cela conduit à un dépassement non-fonctionnel, où l’équilibre entre l’entrainement et la récupération n’est pas correct, ce qui cause potentiellement fatigue, stress psychologique et maladie. Il y a également des preuves montrant que des sessions intenses d’exercices tous les jours peuvent conduire à la mort cellulaire des globules blancs ou à leur dysfonctionnement.

Une étude publiée dans le journal Frontiers in Physiology [1] a cherché à savoir si les entrainements de crossfit sur deux jours consécutifs pouvaient affecter la fonction immunitaire, les protéines de l’inflammation, le stress métabolique et la puissance musculaire. Les chercheurs ont rassemblé un groupe de participants expérimentés de crossfit, qui avaient au moins six mois d’entrainement derrière eux.

Les participants ont fait deux jours consécutifs d’entrainements de style crossfit de forte intensité comprenant de l’haltérophilie, de la force athlétique (powerlifting) et des exercices de gymnastique. Ils avaient pour objectif de terminer leurs entrainements le plus rapidement possible, mais sans sacrifier pour autant la technique. Les chercheurs ont ensuite évalué la puissance musculaire, les niveaux des cytokines inflammatoires et les niveaux des marqueurs métaboliques, pendant et après les entrainements.

Ils ont découvert que les entrainements provoquaient une forte réaction métabolique et réduisaient les niveaux des cytokines anti-inflammatoires, qui sont les protéines produites par les globules blancs qui agissent pour étouffer l’inflammation. Cela signifie que les entrainements consécutifs supprimaient réellement le fonctionnement immunitaire normal. Cependant, ces entrainements n’affectaient pas négativement la puissance musculaire des participants. Alors qu’est-ce que cela veut dire pour les adeptes du crossfit ?

"Pour ceux qui ne sont pas des athlètes et qui veulent améliorer leur santé et la qualité de leur vie par le crossfit, nous leur recommandons de réduire leur volume d’entrainement après deux jours consécutifs d’entrainement à intensité élevée afin de prévenir toute immunosuppression possible," explique le Dr Ramires Tibana, l’auteur de l’étude. Cela est particulièrement important pour les gens qui récupèrent après une maladie, qui pourraient déjà avoir une réponse immunitaire altérée, ou pendant les périodes de l’année pendant lesquelles les maladies virales sont très présentes.

Le Dr Tibana évoque également les autres étapes pratiques que les crossfitters devraient adopter pour améliorer leur récupération, comprenant un jour de repos entre les séances d’exercices : "Un jour de repos est important pour la récupération pour les séances d’entrainement suivantes. Les autres techniques de récupération alternatives sont l’entrainement régénérateur (de faible intensité et faible volume), les massages et la cryothérapie. Mais il faut respecter sa récupération."

Références :

[1] Two Consecutive Days of Crossfit Training Affects Pro and Anti-inflammatory Cytokines and Osteoprotegerin without Impairments in Muscle Power. Front. Physiol., 2016.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2017 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |