Accueil du site > Nutrition > Les avantages du chocolat au lait pour la récupération
Les avantages du chocolat au lait pour la récupération

vendredi 17 juin 2011

Trois nouvelles études renforcent les bénéfices de boire une boisson pour récupérer après un entrainement épuisant.

Ces études, publiées dans le Journal of Strength and Conditioning Research, suggèrent qu’une boisson efficace pour la récupération pourrait déjà se trouver dans votre réfrigérateur : il s’agit du chocolat au lait maigre. Le fait d’avaler un chocolat au lait sans graisses après un entrainement épuisant, permet d’apporter à la fois aux athlètes professionnels et amateurs un avantage post-entrainement.

Les athlètes dans ces études qui ont reçu du chocolat au lait maigre, avec le juste mélange d’hydrates de carbone et de protéines de haute qualité, ont vécu des périodes d’entrainement améliorées, une meilleure composition corporelle (plus de muscle, moins de graisse), et étaient en meilleure forme que leurs semblables qui avaient bu des boissons sportives ordinaires contenant seulement des hydrates de carbone.

Dans trois études reliées, les chercheurs de l’Université du Texas ont comparé les bénéfices de la récupération de la consommation de chocolat au lait sans graisse après l’exercice, à ceux des boissons aux hydrates de carbone avec les mêmes calories (similaires aux boissons sportives typiques) et à des boissons sans calories. Les nouvelles recherches ont associé le fait de boire du chocolat au lait sans graisse après de l’exercice épuisant à :

- Des performances améliorées : en faisant une course de vélo épuisante, des cyclistes entrainés avaient significativement plus de puissance et pédalaient plus vite, en gagnant en moyenne 6 minutes de leur temps de course quand ils récupéraient avec du chocolat au lait maigre comparé aux boissons sportives aux hydrates de carbone et aux boissons sans calories.

Les 10 cyclistes ont pédalé pendant 90 minutes à une intensité modérée, suivies par des intervalles de 10 minutes de forte intensité. Durant la période de récupération de quatre heures, ils buvaient l’une des trois boissons de récupération proposées immédiatement et deux heures plus tard avant de repartir pour une seconde course de 40 km [1].

- Une adaptation plus rapide à l’exercice : comparées aux autres boissons pour récupérer, les buveurs de chocolat au lait avaient deux fois plus d’amélioration du V02max, une mesure de l’endurance et de l’adaptation, après un cycle de 4,5 semaines qui comprenait d’intenses exercices cinq jours par semaine, suivis par une de ces trois boissons de récupération. L’étude comprenait 32 cyclistes hommes et femmes en bonne santé et sans entrainement [2]

- Une meilleure composition corporelle (plus de muscle et moins de gras) : les buveurs de chocolat au lait gagnent plus de muscle et perdent plus de graisse pendant l’entrainement, avec un avantage d’1,5 kg de muscle maigre à la fin des 4,5 semaines, comparés aux athlètes qui avalaient les boissons aux hydrates de carbone. Les 32 hommes et femmes en bonne santé sans entrainement ont pédalé pendant une heure, cinq jours par semaine et ont bu l’une des trois boissons de récupération immédiatement après et une heure après le sport [3].

"Notre recherche suggère que le chocolat au lait sans graisses, facilement accessible pour la plupart des sportifs, peut améliorer la performance et aider les athlètes amateurs ou non à s’entrainer" dit le Dr John Ivy, auteur principal de l’étude. "Nous aurons besoin de plus de recherche pour comprendre les mécanismes exacts, mais il y a quelque-chose que le chocolat au lait possède naturellement qui apporte probablement un avantage après une séance de sport."

Les experts sont d’accord pour dire que la fenêtre des deux heures après le sport est une partie importante, quoique trop souvent négligée, de la routine d’un entrainement. Après un entrainement épuisant, cette période de récupération post-exercice est critique pour les gens actifs à tous les niveaux de forme, pour aider à tirer le meilleur d’un entrainement et à rester en forme maximale pour le prochain.

Références :

[1] Ferguson-Stegall L, McCleave EL, Ding Z, Doerner PG, Wang B, Liao YH, Kammer L, Liu Y, Hwang J, Dessard BM, Ivy JL. Postexercise carbohydrate-protein supplementation improves subsequent exercise performance and intracellular signaling for protein synthesis. Journal of Strength and Conditioning Research. 2011 ;25:1210-1224.

[2] Ferguson-Stegall L, McCleave EL, Ding Z, Doerner PG, Liu Y, Wang B, Dessard B, Kleinart M, Healy M, Lassiter G, Ivy JL. Aerobic exercise training adaptations are increased by post-exercise carbohydrate-protein supplementation. In : American College of Sports Medicine 58th Annual Meeting ; 2011 ; Denver, CO. Poster nr D-29.

[3] McCleave EL, Ferguson-Stegall L, Ding Z, Doerner PG, Liu Y, Kammer L, Wang B, Wang W, Hwang J, Ivy JL. Effects of aerobic training and nutritional supplementation on body composition, immune cells and inflammatory markers. IN : American College of Sports Medicine 58th Annual Meeting ; 2011 ; Denver, CO. Poster nr C-24.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |